Présentation du poème d’un kilomètre de long sur les Droits de l’Homme.

Ce poème acrostiche fut composé par Patrick Huet sur le texte complet de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Chaque lettre de cette Déclaration représente l’initiale d’un vers. On peut donc découvrir tout le texte de la Déclaration en lisant les initiales de chaque ligne de haut en bas.

Une oeuvre titanesque, en alexandrins, qui fut rédigée à l’origine sur un rouleau de tissu d’un kilomètre de long. Elle représente aussi un point de vue poétique sur l’Histoire de l’Homme et des droits du peuple des Hommes à travers les millénaires jusqu’à notre époque.


Origine du poème – explications.

Voici quelques années, en 2006, Patrick Huet s’était lancé dans un défi au-delà de toutes les limites : écrire le plus long poème acrostiche du monde.

Définition d’un acrostiche.

Rappelons qu’on acrostiche est un poème d’un genre particulier. Chaque initiale des vers, lue verticalement, forme un nom, un prénom ou un message.

Le défi de Patrick Huet.

Pour réaliser son exploit, Patrick Huet choisit de prendre comme initiale non pas une simple phrase, mais un texte de nature universelle, en l’occurrence le plus universel de tous, celui de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Important.

La page « extraits »  vous donne le début du poème et vous permet ainsi de voir ce qu’est réellement un poème acrostiche (voir ici : le début du poème géant).

La prise des mesures.

Ce poème, écrit à la main sur un rouleau de tissu d’un kilomètre, fut déroulé publiquement sur un circuit automobile (Circuit du Laquais, en Isère) et mesuré en présence d’huissier le vendredi 4 août 2006.

Les mesures donnèrent les chiffres de 994 mètres et 10 centimètres, chiffres que pour l’aisance de la langue nous arrondissons à un kilomètre. Tant il est vrai que prononcer les mètres et centimètres précis deviendrait fastidieux à la longue. Par commodité, nous emploierons donc le terme d’un kilomètre.


3 – Informations complémentaires.

– Durée de création.

Ce poème géant fut composé en deux temps. Tout d’abord au brouillon sur des carnets. Puis sa reprise sur tissu. Pourquoi au brouillon et pas directement sur la toile ? Pour éviter les ratures. En effet, la composition d’un poème – notamment, sous forme classique (ici en alexandrins – 12 pieds) ne coule pas toute seule de la pointe du stylo. Il faut parfois rectifier, raturer, remplacer un mot ou un groupe de mots par d’autres plus adéquats ou plus riches en images poétiques.

Voici donc ce que demanda cet exploit.

* L’écriture au brouillon : Un mois et demi, à partir du premier mars 2006, à raison de 10 ou 12 heures d’écriture par jour.

* La recopie sur tissu : Un mois (environ 8 heures par jour).

– Le tissu.

Il fut offert gracieusement par les établissements Rauch – fabricant de tissus à Tarare (ville du département du Rhône) – sous forme de 10 rouleaux de 100 m que l’auteur a cousus les uns à la suite des autres pour constituer un rouleau final d’un kilomètre.

– Ce rouleau de poème en chiffres.

Poids : 110 kilos. Largeur : 80 cm. Longueur : un kilomètre.


4 – Partenaires du projet.

– La société Rauch SA ( fabricant de tissu à Tarare) pour le tissu d’un kilomètre de long sur 80 cm de large.

– La société Bic , pour les 160 feutres indélébiles nécessaires à l’écriture du poème sur le tissu.

– Le Centre Départemental De Soutien Scolaire (Place Bellecour à Lyon) pour la prise en charge des relations presses. Et notamment Stéphanie B. pour la gestion efficace des relations publiques.

– Le circuit du Laquais (circuit automobile situé à Champier dans l’Isère) pour la mise à disposition du circuit afin de permettre le déploiement complet du poème ainsi que la prise officielle de ses mesures.

– Jean-Paul B. pour la logistique.


4 – Célébrités ayant soutenu ou participé au projet.

Beaucoup de personnes ont manifesté leur intérêt pour cet exploit. Parmi elles, plusieurs célébrités qui ont soutenu ce projet en proposant un mot que l’auteur, par défi, devait s’attacher à faire figurer en tant que rime dans le corps du poème.

– Paul Bocuse, le très célèbre chef étoilé, proposa le mot « Cuisinier » .

– Patrick Poivre d’Arvor, journaliste et écrivain très célèbre lui aussi, le mot « Tendresse » .

– Gérard Holtz : journaliste renommé de France 2 : le mot « Partage » .

– Yoan Sover : animateur à succès de l’émission KD2A sur France 2 : le mot « Respect » .
Ces mots furent bien sûr utilisés par Patrick Huet, et leur emploi donna, pour chacun d’eux, une coloration particulière à l’oeuvre finale.

5 – Autres pages pour la suite de la présentation.

Pages à consulter pour découvrir ce poème géant.

** La chronologie racontant la création de ce poème géant : https://www.patrickhuet.net/poeme-geant-d1-km-de-long/chronologie-de-la-creation-du-poeme-geant-d1km/.

** Le contenu de ce poème : https://www.patrickhuet.net/poeme-geant-d1-km-de-long/contenu-de-loeuvre/ .

** Les photos du déploiement du poème lors de la prise des mesures officielles devant huissier : https://www.patrickhuet.net/poeme-geant-d1-km-de-long/photos-du-deploiement-du-poeme/.

** Galerie photo supplémentaire : 32 vues. https://www.patrickhuet.net/poeme-geant-d1-km-de-long/photos-du-poeme-geant-d1-km-de-long/.

6- Achat du livre.

Achat du livre relié comportant le poème entier (400 pages) : https://www.patrickhuet.net/produit/des-parcelles-despoir-a-lecho-de-ce-monde-2/

Achat de la brochure d’extraits de 40 pages (au prix de 6 euros) : https://www.patrickhuet.net/produit/extraits-choisis-du-poeme-dun-kilometre-de-long/.

Laisser un commentaire