Le site officiel de Patrick Huet

Le livre sur la Saône et la Voie bleue à Tournus

Le carnet de voyage de Patrick Huet en escale près de la Voie Bleue.

Le livre sur la Saône à Tournus près de la Voie bleue. Photo de patrick Huet.La Voie Bleue est née d’un projet des communes riveraines de la Saône. Leur objectif, en transformer les berges pour en faire un parcours de promenade reliant les différentes communes des bords de Saône, et accessibles à pied, à vélo et par tout autre mode de transport que l’on qualifie actuellement de « doux » , car non motorisé (trottinette, etc.)

Souvenir.

Quand Patrick Huet entreprit sa descente de la Saône à pied, un déluge de pluie s’abattit sur lui, des heures durant, dès qu’il franchit les limites de la commune de Tournus.

Les petits chemins de terre qui s’étiraient au-delà de Tournus, le long de la Saône, se muèrent en ruisseau de boue.

Avec les nouveaux aménagements, le Fleuve-trotteur n’aurait pas connu les mêmes inconvénients.

Où se situe Tournus ?

Pour mieux localiser Tournus, cette petite ville de plus de 6 000 habitants se situe en Saône-et-Loire, à mi-chemin entre Chalon-sur-Saône et Mâcon (à environ une trentaine de kilomètres de l’une et de l’autre). Elle possède un petit port, et la façade de ses maisons sourit aux eaux bleues de la Saône.

La Voie bleue

Cette couleur est d’ailleurs omniprésente aux abords de la rivière. La Saône se régale de bleu depuis son départ jusqu’aux portes de Lyon.

Quand il a fallu déterminer un nom pour cette future voie de promenade qui en épouserait le cours, c’est tout naturellement que l’expression « Voie bleue » lui fut accordée.

La Voie bleue : de quelle ville à quelle ville ?

Le parcours final va de Mâcon (Saône-et-Loire) à Heuilley-sur-Saône (en Côte d’or), sur une distance de 180 km.

Le premier tronçon fut réalisé en 2007 et reliait Mâcon à un petit village des bords de Saône, Fleurville.

En 2012, il fut prolongé jusqu’à Tournus.

En 2018, c’est donc une trentaine de kilomètres de promenade qui permettent aux aventuriers des villes de rejoindre Tournus depuis Mâcon en longeant la Saône (à pied, à vélo ou pourquoi pas lors d’une course de trottinette) loin du bruit des voitures.

Une autre tranche d’aménagement est prévue pour relier Tournus à Chalon-sur-Saône.

De nouveau, longer la Saône à pied.

C’est avec plaisir que le Fleuve-trotteur apprit que d’autres pourraient ainsi dans un avenir proche entreprendre le voyage qu’il effectua jadis depuis la source.

Note

Pour découvrir le livre de Patrick Huet, cliquez sur « Descente de la Saône à pied » .

Pour plus d’information au sujet des conférences qu’il anime à ce propos, cliquez sur « Conférence sur la Saône ».

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier