Le site officiel de Patrick Huet

Mini-biographie de Patrick Huet – Chapitre découverte de la spiritualité et des vies passées.

Durant son enfance, identique à celle de la plupart des enfants, l’univers de Patrick Huet se résumait essentiellement à des jeux.

Durant son enfance, identique à celle de la plupart des enfants, l’univers de Patrick Huet se résumait essentiellement à des jeux.

(La découverte de l’existence de vies passées ne survint que durant ses années de collège.)

Des jeux entre amis ou des jeux imaginés à partir d’un bout de bois, d’une brindille, d’un lancer de noyau… bref, toutes choses qui amusent énormément les enfants et laissent indifférents les parents.

Un changement notable se produisit à partir du collège, la prise de conscience qu’il pouvait exister autre chose que des jeux dans la vie.

** Premier grand changement : Collège – classe de cinquième.

La lecture d’autres ouvrages que des romans pour enfants auxquels il se cantonnait jusqu’en sixième changea sa perception de l’environnement. Un type d’ouvrages notamment a ouvert son intérêt vers d’autres univers que celui de l’aventure et des jeux.

Il s’agissait de la collection « Marabout Flash », de petits livres très courts, mais fort instructifs qui se consacraient chacun à un sujet donné.

Tous les thèmes y étaient abordés sous une forme simple. Du livre pratique (comment réaliser un barbecue) à des domaines relevant des sciences humaines (graphologie, etc.), ou de l’ésotérisme (la chiromancie…) ces deux derniers domaines le captivant davantage ?

Etait-ce vrai, était-ce faux ? Patrick Huet ne s’occupait pas encore de juger de ce qu’il en était à cette époque. Une année plus tard, lorsqu’il eut accumulé plus d’informations et d’expérience, il fit le tri entre ce qui lui paraissait correct et qui manifestement ne l’était pas.

La leçon apprise durant cette année.

Ces lectures qui le passionnèrent durant cette année scolaire (et dont il ne pouvait encore juger de la pertinence) lui firent prendre conscience de ceci :

« Il y avait quelque chose à apprendre sur l’esprit humain. »

**Deuxième grand changement : collège. Fin de la cinquième + classe de quatrième.

Découverte d’une discipline, le Yoga.

Vers la fin de sa classe de cinquième, juste avant les vacances scolaires, la lecture d’un petit livre sur le Yoga changea considérablement son point de vue sur le monde.

Les mois suivants, il rechercha et se jeta sur tous les ouvrages qui traient de Yoga à un titre ou un autre (Hatha yoga, Pranayama (yoga du souffle et du rythme respiratoire), etc.). Il les étudia longuement ainsi que leur objectif, et mis d’ailleurs en pratique les différents exercices qui y étaient proposés.

La leçon apprise.

La leçon qu’il retira de ces premiers mois de Quatrième, de l’étude et de la pratique du yoga était ceci :

« L’Homme a des potentialités qu’il peut développer. »

En bref, l’Homme n’était pas condamné à être juste ce qu’il est éternellement. Il possède des potentiels fabuleux endormis quelque part au fond de lui. Reste à savoir comment les réveiller.

** Troisième grand changement : Collège. La découverte des livres de Lobsang Rampa.

Qui était Lobsang Rampa ? (1910-1981)

Etant donné que le personnage a été abondamment critiqué par l’Establishment, autant d’ailleurs qu’il fut et applaudit par le public, voici très brièvement ce qu’il en est. Lobsang Rampa est le pseudonyme d’un écrivain britannique (Cyril Henri Hoskin). Il se présente comme ayant « transmué » avec un lama tibétain. C’est-à-dire qu’à la suite d’un concours de circonstances, ils se sont en quelque sorte « échangé » leur corps. Le lama intégrant (spirituellement) le corps de Hoskin) et Hoskin (en tant qu’âme s’envole vers un état d’existence supérieur. La mission de ce lama (appelé Lobsang Rampa) étant d’enseigner aux Occidentaux certains faits spirituels de grandes importances. Les détracteurs de Rampa l’ont bien sûr attaqué sur ces points en affirmant que ce qu’il rapportait dans ses ouvrages n’était que des fragments d’informations spirituelles assaisonnées à une grande imagination, ce qui faisait de ses livres de belles fictions sans aucun rapport avec ce qui se pratiquait réellement au Tibet.

La réflexion de Patrick Huet.

Pour Patrick Huet, ce qu’affirme Lobsang Rampa peut être vrai comme cela peut être faux. Il n’a aucun moyen de le vérifier.

Peut-être que l’auteur -Henri Hoskin- s’est juste inventé un double littéraire comme plusieurs autres auteurs s’y sont adonnés avant lui ou à son époque (tels Romain Gary et Emile Ajar qui ne sont qu’un même auteur sous deux identités différentes). Peut-être n’a-t-il fait que reprendre des informations glanées ici ou là sur le Boudhisme et le Tibet.

De tout cela, Patrick Huet ne peut en juger.

La leçon.

Quoi qu’il en soit, Patrick Huet a retiré de la lecture des livres de Lobsang Rampa l’enseignement suivant.

« Nous ne sommes pas liés à une vie terrestre. Nous avons vécus avant cette vie, pas une vie, mais de nombreuses vies qui nous enchaînent dans un cycle qui se répète continuellement : naissance-vie-mort , naissance-vie-mort. »

** Quatrième grand changement : la découverte de la Dianétique et de la Scientologie.

La Dianétique (du livre « Dianetics » en anglais) est un ouvrage écrit par L. Ron Hubbard et publié en 1950 aux Etats-Unis.

Plutôt que de vous décrire ce qu’est la Dianétique et ce qu’est la Scientologie, Patrick Huet préfère que vous vous informiez par vous-même en visitant leur site.

Ceci afin que vous puissiez formuler votre propre opinion.

Voici leur site respectif : dianetique.fr et scientology.fr.

Ce qu’il en retint.

La prise de conscience que Patrick Huet a retiré de cette étude est la suivante :

« Il existe une voie de sortie ! »

Livre de Patrick Huet.

Pour en découvrir davantage au sujet de Patrick Huet, nous vous conseillons l’un de ses derniers publiés à l’heure actuelle. Un roman de science-fiction intitulé : Le Château des Véraliens.

Fermer le menu
×
×

Panier