La fin du pass sanitaire n’est pas la fin des combats, mais le début d’un autre.

A nous de profiter de cette victoire pour en gagner d’autres !

L’abrogation de la loi d’urgence sanitaire, marquant de ce fait la fin des confinements, couvre-feux et pass sanitaire ou vaccinal est une immense victoire, mais ce n’est qu’un début vers la récupération de toutes nos libertés qui ont été confisquées, années après année.

Depuis cinquante ans ou plus, quasiment chaque nouvelle loi ne consistait qu’à réduire nos libertés (sous couvert de l’argument de « protection »). Alors, il est temps de renverser la vapeur.

D’autres victoires à gagner sous tous les fronts.

Quelqu’un me disait : « Ces criminels vont continuer de manipuler et mentir. « 

Ma réponse : Bien sûr qu’ils vont essayer tous les coups tordus pour reprendre les premières avancées que nous avons obtenues.

Parce que la fin du pass sanitaire n’est pas la fin du combat. Toutes les autres attaques qu’ils menaient avant le covid (et depuis plusieurs dizaines d’années) sont toujours présentes (et accentuées) :

  • La destruction de l’enseignement et la transformation de l’école en lieu de formatage idéologique (du genre ou du climat).
  • La destruction de notre production d’électricité et de toute notre industrie.
  • La destruction de l’hôpital et la mise sous pas des médecins.
  • L’obligation de vaccins à foison (dont 11 pour les nourrissons)
  • La suppression des libertés sous prétexte de sauver le climat.
  • Le pistage numérique des citoyens de plus en intense (sous couvert de lutter conte le terrorisme.)
  • La disparition de l’argent numéraire (sous prétexte du terrorisme et de l’évasion fiscale).
  • etc.

Et pourquoi ?

Parce que les têtes dirigeantes, celles qui ont planifié l’abolition de nos libertés, sont toujours là et actives.

La violence et la guerre civile ne sanctionnent que le petit peuple.

Certains crient à la violence pour « faire avancer les choses ». Mais des violences contre qui ? Jamais contre les véritables organisateurs. Jamais contre Gates, Rockefeller ou Klaus Schwab. Non. Soit elles se portent contre leurs propres concitoyens (en brisant des vitrines ou en incendiant des voitures), soit contre les sous-fifres que sont les présidents ou les ministres, qui seront remplacés quand la colère du peuple sera assouvie. Parce que cette option a également été programmée dans leur planification.

La violence et la guerre civile, c’est comme les sanctions contre la Russie, elles ne touchent que le peuple des pays qui se laissent entraîner dans cette voie. Ce ne sont pas des solutions.

Nous devons gagner démocratiquement.

Nous y sommes parvenus avec la fin du pass sanitaire et la fin de l’Etat d’urgence. Alors, nous le pouvons pour le reste.

Obtenir la levée du secret défense sanitaire – Une nécessité absolue !

Désormais, nous devons exiger la levée du secret défense sanitaire. C’est notre prochain combat.

Ce dispositif inventé de toutes pièces en mars 2020 pour empêcher les citoyens de savoir sur quelles bases le chef de l’Etat fondait ses décisions d’emprisonner les gens à domicile, puis les obliger ensuite à toutes les restrictions que nous avons connues.

Contactons nos élus, députés, sénateurs, maires, etc. Demandons-leur d’agir pour obtenir la levée du secret défense Sanitaire.

Nous devons connaître toute la vérité.

(Patrick Huet)

Cet article a 2 commentaires

  1. Poilagratter

    Une action prévue contre le secret sagittaire par des avocats maitre Di Vizio ou Maitre C.A Brusa ?

Répondre à Poilagratter Annuler la réponse