Des médecins dénoncent l’imposture du covid – association des médecins pour la vérité !

Enfin les médecins se lèvent en nombre et disent la vérité sur le COVID-19.

Au début de cette opération d’écrasement des peuples sur l’ensemble de la planète par un groupe de milliardaires criminels (voir l’article : coronavirus : première phase du totalitarisme planétaire ), ce n’était qu’une poignée médecins et spécialistes de la médecine qui osaient (ou qui pouvaient) s’exprimer librement et affirmer haut et fort que l’affaire du coronavirus n’était qu’une manipulation de masse.

Aujourd’hui, les médecins sont de plus en plus nombreux à se lever et, malgré tous les risques d’être sanctionnés dans leur propre pays, notamment par les « ordres de médecins » dont l’objectif semble être de condamner et d’exclure ceux qui ne soumettent pas aux ordres des labos), ils s’assemblent et révèlent au grand public la vérité sur cette manipulation planétaire.

Saluons le courage de ces médecins ! Grâce à leur abnégation face au danger, nous avons une chance de retourner la situation et de retrouver non seulement notre liberté de nous soigner tel que nous le voulons, mais aussi d’empêcher ces actions de séquestrations à domicile ordonnées par l’OMS (sur consigne de Bill Gates) appelées confinement, et l’instauration d’états totalitaires. Même en France, la Constitution a été violée par ce fameux « Etat d’urgence sanitaire » qui n’existe dans aucune démocratie et qui nous vient de l’OMS (toujours sur commandement de Bill Gates qui en est le principal financeur). (Voir l’article : Démantèlement de la fondation Bill Gates pour abus de position dominante et violation des lois antitrust.)

Voici un article sur la conférence tenue par ces médecins.

Important : Cet article n’est pas de ma plume (Patrick Huet), mais d’un autre autre auteur qui s’appelle Guy Boulianne.

Son article est tellement complet et relate si bien la conférence que j’ai préféré lui laisser la parole. Avec donc l’accord de Guy Bouilianne, voici le compte-rendu de cette conférence qui a été publié à l’origine sur son site au début de ce mois d’août 2020 à l’adresse suivante : Guy Bouilianne.

Ci-dessous : article rédigé par Guy Boulianne.

Les « Médecins pour la vérité » remettent en cause la version officielle du Coronavirus lors d’une conférence tenue en Espagne

Présentation des “Médecins pour la vérité” — De gauche à droite : Dr Heiko Schöning (médecin militaire allemand, de la “Commission d’enquête extra-parlementaire sur la Corona” (ACU), Dr. Natalia Prego Cancelo, Dr Angel Ruiz-Valdepeñas, Dr Rafael Gazo Lahoz, et le professeur María José Martínez Albarracín. Les médecins María José Martínez Albarracín et Angel Ruiz-Valdepeñas Herreros ont été licenciés et menacés d’être professionnellement radiés.

Le magazine médical espagnol “Ciencia y salud natural” nous apprend que le samedi 25 juillet, l’association « Médicos por la Verdad » (Médecins pour la vérité) a présenté une conférence remettant en cause la version officielle du Coronavirus. Plus de 140 professionnels de santé le composent, notamment les docteurs Natalia Prego Cancelo et Angel Ruiz-Valdepeñas en tant que chefs les plus visibles. La présentation a été faite dans une salle événementielle du Palacio de la Prensa à Madrid, où plus de 400 personnes étaient présentes.

ACU - Commission d'enquête extraparlementaire sur le Coronavirus

L’événement a commencé par l’intervention de Heiko Schöning, représentant de la Commission d’enquête extra-parlementaire sur la Corona allemand et s’est terminé par un examen des 4 points fondamentaux d’enquête auprès du gouvernement et des autorités espagnoles par l’association Médicos por la Verdad. Avec des données, des chiffres et des analyses bien fondés, il a été révélé l’incohérence et l’erreur des décisions qui sont prises dans le monde pour lutter contre la pandémie de covid-19.

Des médecins prestigieux d’Argentine comme le Dr Chinda Brandolino, le Dr Mario Borini, le Dr Eduardo Yahbes, le Dr Ramiro Salazar des épidémiologistes argentins, entre autres, y ont également participé. La conférence s’est tenue le 25 juillet 2020 avec les orateurs suivants : le Dr Natalia Prego Cancelo, le Dr Rafael Gazo Lahoz, le Dr María José Martínez Albarracín, le Dr Angel Ruiz-Valdepeñas Herreros et le Dr Heiko Schöning.

Les thèmes abordés étaient les suivants : Les masques ne sont pas recommandés ; Le confinement de personnes en bonne santé n’est pas recommandé ; Les tests ne sont pas fiables donc les statistiques des infectés non plus ; Le nombre de décès n’est pas non plus fiable car, même si les patients ont des coronavirus, ils meurent généralement d’autres pathologie ; Des milliers de personnes sont mortes des mauvais traitements recommandés par l’OMS, principalement au début ; Après des autopsies en Italie, on a appris qu’ils étaient morts de caillots et d’inflammation pulmonaire, de sorte que les anticoagulants et les anti-inflammatoires sont recommandés.

Bien que l’Organisation mondiale de la santé ne l’admette pas, techniquement, l’épidémie est maintenant terminée car la mortalité a chuté de façon spectaculaire. La seule étude pour évaluer les vaccins contre la grippe et le coronavirus est une étude du Pentagone américain de 2020 qui a révélé que le vaccin antigrippal AUGMENTE les risques de coronavirus de 36%.


« Il faut noter le fait que la vaccination obligatoire est en conflit avec le protocole de Nuremberg, qui dit que le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel, doit pouvoir exercer le libre choix, sans intervention d’aucun élément de la force, la fraude, la tromperie, la coercition ou toute autre forme de coercition et une connaissance et une compréhension suffisantes des éléments en cause qui vous permettent de prendre une décision raisonnable et éclairée. »

https://archive.org/embed/la-rueda-de-prensa-de-medicos-por-la-verdad

Les conclusions des Médecins pour la vérité se lisent comme suit :

  • L’opinion médicale n’est pas entendue.
  • Nous ne sommes pas des négationnistes et nous reconnaissons l’existence de la maladie.
  • La courbe d’épidémie, de contagion et de mortalité a chuté de façon spectaculaire.
  • Les médecins donnent leur opinion avec rigueur scientifique, documentation et nous le faisons en donnant notre nom et prénom.
  • Le dogmatisme est typique du Moyen Âge, il faut franchir cette étape et tout remettre en question pour que la science avance.
  • La transmission se fait uniquement par les éternuements et la toux d’une personne présentant des symptômes, et non par l’air, les objets, l’eau, la parole ou la climatisation.
  • Par conséquent, l’utilisation permanente de gants ou de masques n’est pas recommandée, car ils provoquent d’autres maladies cutanées et respiratoires.
  • L’utilisation permanente d’un masque produit des maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures, l’autocontamination, la prolifération de micro-organismes, la pneumonie.
  • L’isolement général de la population saine n’est pas nécessaire, dans l’histoire de la médecine, seuls les malades ont été isolés avec de bons critères de sélection.
  • De nombreuses personnes meurent de ne pas avoir reçu les soins médicaux appropriés. Cela aggrave encore le tableau de leur isolement pendant plusieurs mois, une situation immunosuppressive.
  • L’OMS a eu une divulgation totalement irresponsable d’informations en diffusant des études scientifiques non prouvées, ce qui est éthiquement interdit.
  • Les chiffres publiés confondent absolument la population mondiale. Ce n’est pas la même chose de dire que 500 personnes sont mortes que de dire que 0,0001 d’un pays est mort.
  • Le dioxyde de chlore dispose d’une très bonne tolérance, il existe de nombreux témoignages de médecins et de patients qui révèlent une grande amélioration de leur santé, il a un large effet anti-infectieux pour les virus, les bactéries, les champignons et les parasites. La Bolivie a déjà officiellement autorisé son utilisation et en Espagne, nous demandons qu’une étude officielle soit lancée pour permettre son utilisation.
  • L’hydroxychloroquine a de bons effets thérapeutiques mais c’est un rétroviral et a de nombreux effets secondaires indésirables, principalement cardiaques.
  • En raison d’une mauvaise gestion de la situation dans la gestion de la santé, de nombreuses maladies graves ont été inutilement causées, dans de nombreux cas, entraînant la mort, en raison du manque de soins médicaux dans la population, qui auraient pu être fournis sans problèmes.
  • Les tests PCR ne détectent pas les virus infectieux, mais détectent plutôt une partie du matériel génétique, mais pourraient provenir de virus des années précédentes ou de restes viraux de vaccins antigrippaux.
  • Les soi-disant dépistés ne sont pas malades dans 95% de cas, bien que le test PCR soit positif, ce sont des personnes asymptomatiques.
  • Les personnes asymptomatiques ne sont ni malades ni contagieuses.
  • La situation est aggravée par le fait que les agents de santé ne reçoivent pas les éléments de protection basiques.
  • Il est important de préciser que la plupart des médecins décédés avaient d’autres maladies antérieures, principalement cardiovasculaires,
  • La même chose s’est produite avec le reste de la population générale décédée. 93% avaient plus de 80 ans et seulement 5% ont été traités.
  • Ce n’est pas un virus mortel en soi, comme le virus Ebola ou l’anthrax. Cela peut aggraver une maladie antérieure, et s’il n’y a pas de soins médicaux appropriés, la mort peut en résulter.
  • Les vaccins doivent avoir des années de recherche en plusieurs phases. Il n’est pas nécessaire de sortir immédiatement et de manière irresponsable un vaccin en urgence contre un virus qui n’est pas mortel.
  • Contrairement à ce qui se fait, nous devons renforcer notre propre système immunitaire avec les rivières et les plages ouvertes, en plein air, avec joie et sans la peur causée par les mauvaises mesures sanitaires.
  • Enfin, les médecins demandent à la presse et aux autorités gouvernementales leur responsabilité et leur conscience.

« Y a-t-il quelqu’un de sain d’esprit qui ne voit pas que nous sommes la plupart du temps gouvernés par de dangereux fous obéissant totalement aux ordres de la cour maçonnique radicale, terrifiante et galopante? » — Joaquin Murrieta

https://youtube.com/watch?v=videoseries%3Flist%3DPL0ZzLfn9ACdp3K6EAhAO0kNINRQO2zVe_%26hl%3Den_US
Samedi le 1er août 2020 (Allemagne) — Entre 600 000 et 1 million de personnes ont manifesté dans les rues de Berlin pour protester contre les mesures draconiennes prises pour contenir le coronavirus.

Rébellion après six mois et demi de meurtres et de suicides Coronavirus: mort, ruine, coup d’État et responsabilités

Le journaliste Joaquin Murrieta écrit dans le média espagnol “El Correo de España” :

Après six mois en Espagne de l’épidémie du soi-disant Coronavirus du plus grand désastre sans aucun doute à l’échelle universelle et du plus grand confinement majeur inconditionnel au monde, au milieu d’un été très chaud et aussi pluvieux, nous pensons que c’est le bon moment pour compléter les exposés, faire une analyse – Résumé de ce que cela a signifié et osez ce qu’il peut nous apporter.

Nous insistons sur l’utilisation du terme épidémie car la langue est l’un des outils fondamentaux de la guerre psychologique, de sorte que, à travers elle, des idées intentionnellement erronées ou simplement fausses sont induites, qui endoctrinent la population objet de l’attaque. Des mots “marteau” tels que pandémie, repousse, décès, masque, coronavirus, confinement, nouvelle normalité et bien d’autres, nous assaillent constamment en martelant notre cerveau, nous enivrant avec des informations excessives, contradictoires ou fausses, produisant une diminution et un dysfonctionnement cognitif. Jusqu’en mai 2009, à l’occasion de l’épidémie de grippe porcine H1N1 ou grippe A, le mot pandémie avait le sens d’une maladie hautement mortelle, en plus d’être très contagieuse; C’est alors que l’Organisation mondiale de la santé l’a utilisée pour nommer («définir» habilement) la maladie infectieuse qui affecte plusieurs nations. Mais dans l’inconscient collectif, la pandémie continue d’avoir un sens de grave danger, si utile à la cérémonie mondiale de terreur (terroriser) à laquelle nous sommes soumis.

Cette terreur, induite par pratiquement tous les médias sociaux importants et la plupart des organisations internationales, à la fois par les moyens technologiques les plus récents et les plus puissants d’aujourd’hui, répond sans aucun doute à un objectif. Nous sommes sûrement devant une manœuvre qui ne vise pas seulement la fin du système monétaire actuel, la soi-disant réinitialisation de l’économie mondiale et, sûrement, le changement géopolitique en faveur de la Chine dans le leadership mondial avec l’approbation même d’un Vatican qui soutient l’Église communiste nationale, mais face à des changements radicaux de mentalité et de structures, c’est-à-dire le Nouvel Ordre Mondial anti-chrétien laïcité convoité par les grands ploutocrates derrière toutes les révolutions, du moins depuis les révolutions américaines et françaises. Et il n’est pas exclu que tout cela se cristallise dans la troisième guerre mondiale.

Le seul signe d’espoir a été la présentation, le samedi 25 juillet au Palacio de la Prensa de Madrid, avec l’aide de plus de 400 personnes, de la plateforme « Médicos por la Verdad – España ». Le groupe, dirigé par les docteurs Natalia Prego Cancelo et Angel Luis Valdepeñas, tous deux licenciés par « l’inquisition covid » et sur le point d’être professionnellement radiés, dirige actuellement 150 médecins et professionnels de la santé, et est lié à d’autres organisations similaires, mondiales et nationales (il existe des groupes d’avocats pour la vérité, les psychologues, la santé, les citoyens, etc.). Au cours de cette conférence, un lien direct a été établi avec la “Commission d’enquête extra-parlementaire sur la Corona” d’Allemagne, le groupe d’épidémiologistes d’Argentine (Dr Chinda Brandolino) et des médecins des États-Unis (Dr Gastón Connu-Labat). Ils ont également reçu le soutien de collègues mexicains, colombiens et boliviens. https://archive.org/embed/covid-19-des-medecins-du-monde-entier-reunis-a-madrid-pour-denoncer-la-fausse-pandemie

Extrait de la conférence de « Médecins pour la vérité » avec des sous-titres en français.

Sur la base de documents officiels de l’OMS, et autres que ceux mentionnés précédemment, voici quelques-uns des mots textuels que les intervenants ont dit en direct, à savoir les médecins Schöning, Prego Cancelo, Ruiz-Valdepeñas, Gazo Lahoz et Martínez Albarracín :

♦ L’épidémiologie a été éliminée, pour être remplacée par des politiciens et des journalistes qui décident de tout sur une chaîne de télévision… Quand on dit : « nouvelle flambée, il y a 300 cas », s’il vous plaît, les médias, n’acceptent PAS de donner cette information. Vous pouvez dire : « il y a eu 300 cas de tests positifs », mais ensuite il faut dire : « 98% sont des personnes en bonne santé, asymptomatiques, et il n’y en a que deux, ou un, avec des maladies mineures, et peut-être un est en USI ». C’est une information complète et véridique. Le reste est du TERRORISME DE L’INFORMATION et d’ici je le dénonce… D’ici nous vous demandons, messieurs de la presse, un exercice de responsabilité que, honnêtement, nous n’avons PAS vu jusqu’à présent … (seulement) le bombardement informations continues, données pandémiques, sans peser adéquatement ni la quantité ni la qualité de ces informations ».

♦ Un test PCR qui ne détecte qu’un peu d’ARN, ne signifie PAS que la personne est malade, ne signifie PAS qu’elle est contagieuse, elle ne doit PAS être confinée…

♦ LE VRAI VIRUS EST LA PEUR, LA TERREUR.

♦ Les traitements préventifs extraordinaires sont des traitements oxydants, qui détruisent tout virus, et ce sont l’ozone, le dioxyde de chlore et le peroxyde d’hydrogène. Vérifié.

♦ Les victimes de coronavirus ne sont pas plus nombreuses que les décès saisonniers de grippe de l’année dernière … Les chiffres ont été exagérés en modifiant les protocoles médicaux.

♦ Le confinement des sains et l’usage forcé de masques n’ont aucun fondement scientifique.

♦ La maladie connue sous le nom de Covid-19 n’a pas un seul schéma infectieux, mais une combinaison de ceux-ci… « Il y a des schémas toxiques croisés… D’une part, la contamination électromagnétique de la 5G, et d’autre part l’influence de la vaccination antigrippale. Il y a une interaction et une autonomisation, qui doivent être étudiées » (a déclaré Ángel Ruiz-Valdepeñas, qui a souligné) « Nous devons dire à nos gouvernements qu’ils N’ONT PAS BESOIN de nous forcer à nous vacciner, ou même de le recommander, avec un minimum de prudence ».

« C’est une dictature mondiale avec une excuse sanitaire », a souligné à l’issue de la réunion.

Et, puis, préparez-vous au pire combat que vous puissiez imaginer, un combat qui ne permettra pas aux neutres et que vous devrez affronter avec égoïsme et lâcheté ou avec patriotisme et courage. — Joaquin Murrieta


Manifestation en cours en Allemagne contre la dictature sanitaire et le #NewNormal2020 pic.twitter.com/P4GCW0ijoo

— Euuuuhh (@Euuuuhh1) August 1, 2020

Manifestation immense en Allemagne (800 000) dans les rues contre les mesures sanitaires…(actuellement!) J’espère que le Québec fera pareil quand le vaccin sera obligatoire… pic.twitter.com/Kapgehj1sN

— moon_x (@Moonx75015701) August 1, 2020

Les Allemands qui contrairement aux québecois et surtout à cause de leur histoire durant le vingtième siècle savent voir venir une dictature. Ils manifestent contre le mensonge du COVID19 SANS MASQUES ET SANS DISTANCIATION. #COVID19Canada #covid19Qc #polqc #polmtl pic.twitter.com/MmwE4Snf3J

— Captain Capitalist (@leBlogduPlateau) August 1, 2020

Des millions de « complotistes » manifestent sans masques en Allemagne contre l’arnaque du #COVID19. #covid19qc #polqc pic.twitter.com/XoXTkOidQN

— Captain Capitalist (@leBlogduPlateau) August 2, 2020

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire