Dépistage par test PCR du covid 19 : Danger !

Dépistage PCR : enfoncer une tige 15 cm jusqu’à votre cerveau.

(Article de Patrick Huet)

Danger du test de dépistage PCR contre le Covid 19. Il s’agit d’enfoncer une tige de 15 cm qui touche presque le cerveau et ouvre la voie à toute sorte d’infections ou d’implantations clandestines (effectuées à votre insu).

Mise à jour du 21 mars 2021. L’OMS remet en cause la validité des tests PCR (depuis le 20 janvier 2021, mais je ne l’apprends qu’aujourd’hui). En bref, l’OMS reconnaît que tous les tests PCR sont faux ou quasiment faux pour leur grande majorité. Une avancée majeure, car c’est sur ces faux chiffres de prétendus contaminés, mais qui en fait ne sont contaminés en rien, que les gouvernements se fondent pour restreindre toutes nos libertés. La source de cette information se trouve ici : https://www.mondialisation.ca/loms-confirme-que-le-test-covid-19-pcr-est-invalide-les-estimations-des-cas-positifs-sont-sans-fondement-le-confinement-na-aucune-base-scientifique/5654671

1- Implants clandestins de micro puces ou de nano puces dans votre cerveau.

On voudrait vous implanter discrètement quelque chose (micro puces ou nano puces) qu’on ne s’y prendrait pas autrement. En effet, ils utilisent pour le test de dépistage PCR une tige (appelée écouvillon) semblable à un coton-tige, mais d’une longueur variant de 10 à 15 cm qu’on enfonce à travers les narines jusqu’à toucher l’arrière du crâne

Expérience.

Prenez une règle. Marquez avec votre doigt 10 cm (pour les enfants), 15 cm (pour les adultes). Mettez-vous devant un miroir et placez la règle contre votre joue. Voyez alors, depuis la base de vos narines, jusqu’où arrive le bout des 15 cm.

Vous serez horrifié.

En voyant par vous-même jusqu’où pénètre la tige, vous serez effaré, et vous aurez raison. Car l’extrémité de la tige touche alors la zone de séparation entre le cerveau et la cavité nasale. Cette zone est constituée en partie d’une fine lame d’os (3 mm) et en partie d’un réseau très dense de nerfs qui transmettent des informations vitales. Autrement dit, toucher cette zone nécessite des précautions extrêmes. Ce qui n’est absolument pas le cas avec la pratique actuelle des tests PCR.

Comment se déroulent ces tests ?

On force cette tige à travers vos narines jusqu’à toucher cette base cervicale. Puis on fait tourner cette tige durant 10 à 15 secondes, ce qui est énorme, d’autant que la douleur est constante vu que l’extrémité frotte sur les nerfs.

2- Où réside le danger ?

– Destruction totale ou partielle d’une partie des nerfs (causant alors la perte d’un sens comme le goût ou l’odorat).

– Ouvrir la voie à une véritable infection. Car, maintenant que l’accès a été forcé et qu’une partie des nerfs a été lésée, tout ce qui vole dans l’air peut affecter plus profondément la personne : pollution, particules fines, vapeurs de glyphosate ou d’insecticide…

– L’implantation clandestine de micro puces ou de nano puces RFID glissant directement le long des nerfs jusqu’au cerveau.

A retenir : le coronavirus est bénin – ne vous laissez pas effrayer !

Les coronavirus sont les micro-organismes qui provoquent les rhumes. Ce n’est rien de plus que cela.

Le fait de le faire passer pour un virus tueur est une manipulation mondiale préparée de longue date par la Fondation Bill Gates associée à diverses autres sociétés milliardaires du monde pharmaceutique. Bill Gates agit notamment par le biais de l’OMS dont il est le principal contributeur. (Voir article « démantèlement de la fondation Bill Gates pour violation des lois antitrust » .

Et par le biais de médias et les groupes de presse qu’il a subventionnés.

Toutes les prétendues mesures de lutte contre le covid-19 viennent de Bill Gates : confinement, masques, interdiction de l’hydroxychloroquine, distanciation sociale, état d’urgence sanitaire (qui viole tous les États de droit), vaccination obligatoire, micro-puçage dès la naissance (un Eta l’a déjà adopté), micro-puçage obligatoire pour pouvoir voyager (en cours d’adoption, Gates faisant le forcing dans les médias pour cela). Toutes ces « mesures » sont des ordres de Bill Gates, relayés par l’OMS.

Cet article a 35 commentaires

  1. Menier Anne

    Comment faire quand le test est obligatoire pour prendre l’avion par exemple?

    1. Vic

      (Réponse de Patrick Huet)
      Bonsoir,
      Si c’est en France et à bord d’un avion commercial, actuellement, il n’y a – hélas – pas moyen de s’y opposer.
      Une solution serait d’étudier avec un avocat s’il n’y a pas une faille juridique permettant de refuser ce dépistage. Cela fait, il faut aussi s’assurer que le pays de destination exige ou pas un teste de dépistage. Si oui, malheureusement, la seule possibilité est de ne pas prendre l’avion.

      De toutes façons, le problème vient de plus haut. De l’ordre donné par Bill Gates et ses amis milliardaires, ordre relayé par l’OMS dans tous les pays.
      Donc, pour le résoudre, il n’existe pas trente six solutions :
      1- Que les praticiens honnêtes reprennent le contrôle des instances médicales décisionnaires dans tous les pays.
      2- Poursuivre en justice Bill Gates ainsi que son club de milliardaires.

      Pour le point numéro 1 : vous pouvez ainsi que vos amis demandez à vos médecins de retrouver leur courage et de s’unir pour reprendre en main le secteur médical. (Voir une liste d’associations à cette page : https://www.patrickhuet.net/covid-associations-a-rejoindre-pour-combattre-la-tyrannie/ )

      Pour le point numéro 2 : rejoindre en action en justice collective (ou en monter une avec l’aide d’un cabinet d’avocat).
      Bon courage à vous !

  2. Anonyme

    Bonjour Patrick Huet, article très intéressant. Comment pourrais-je vous contacter en privé ?
    Admettons qu’on m’ait implanté une nanotechnologie au niveau de la structure de la plaque cribriforme, comment pourrais-je la retirer ? Existe t-il des méthodes douce en naturopathie ou phytothérapie qui puissent nous aider à éliminer cette nanotechnologie ?

    1. Patrick Huet

      Bonjour,
      Mes coordonnées se trouvent dans la rubrique « contact ». On peut me joindre soit par email, soit par téléphone, soit par courrier.
      (Patrick Huet)

  3. Eva

    Bonjour Patrick Huet.
    Article très intéressant, existe t-il des méthodes pour éliminer cette nanotechnologie implanté au niveau de la plaque cribriforme ?
    Naturopathie ou phytothérapie? Chirurgie ?
    Est-ce que la nanotechnologie selon vous pénètre cerveau physiquement ou reste implanté au niveau de la plaque cribriforme ?

    1. Patrick Huet

      Bonjour Eva, et les autres,
      Je pense que (mais ceci est à vérifier sur le terrain, parce que bien sûr, nous n’avons aucune information à ce sujet), la fonction du corps étant d’éliminer tout élément étranger, c’est l’organisme lui-même que essaiera de s’en débarrasser.

      Pour l’aider dans son travail d’élimination, un choix de plantes, d’oligo-éléments, de minéraux – et même des minéraux et des oligo-éléments réduits en poussière au stade nanométrique pour être en phase avec ces nano-particules étrangères et en quelque sorte les « empoigner » pour les drainer hors du corps. Ceci aidé par une sudation accélérée au hammam (ou ailleurs) pour les évacuer plus vite.
      Il faudra bien sûr étudier cela en commun avec des scientifiques honnêtes pour savoir quels sont les minéraux et les autres éléments les plus efficaces.

      En attendant le résultats de ces études, je crois qu’on peux éliminer naturellement ces nano-particules, et que cela ira plus vite en menant une vie saine, suffisamment pourvue en vitrines et minéraux, et plantes adéquate. En ce sens, il serait judicieux d’en discuter avec un herboriste. Un métier de grande valeur.

  4. LANKOU RU

    Merci pour ces informations précises concernant les tests PCR qui peuvent être « naso pharyngés  » ou « oro pharyngés » ils ne peuvent pas imposer le test dangereux , en toute connaissance de cause . Sinon demandez de signer l’acte pour poursuivre pénalement l’opérateur .

  5. Anonyme

    Bonjour je voulais savoir si les tests pcr sont si dangereux pourquoi n avons nous pas plus de retour ou plus d informations là dessus car a entendre tout ceci cela fait peur et quand on est obligé de le faire pour se faire opérer ou autre on ne peux pas refuser , et les enfants qui doivent les pauvres le faire ect ect Pourriez- vous laisser des liens de spécialistes du cerveau ou autres pour alimenter les sources Merci

    1. Patrick Huet

      Bonjour,
      A mon avis, les tests PCR sont forcément dangereux, puisqu’ils introduisent de force une tige qui ouvre un canal jusqu’au fin fond des cavités nasales…. La voie ouverte à la pénétration de toute sorte de chose : gaz polluant, éléments toxiques, etc.
      Certains enfants en ont des saignements de nez pendant toute la journée. C’est quasiment un viol du corps.

      Maintenant, pourquoi on n’en parle pas ?
      Ne comptez pas sur les médias aux ordres du pouvoir pour le faire.

      Quant aux médecins : il leur a fallu près de 7 mois pour diffuser l’information comme quoi :
      – 1. Ils avaient des ordres pour étiqueter « morts du covid » des personnes qui ne l’étaient pas.
      – 2. Que les hôpitaux reçoivent des subventions si les personnes hospitalisées dans leur établissement sent étiquetés « malades du covid ».

      Il leur a fallu sept mois avant qu’enfin, ils ne parlent !
      Cela vous montre un peu la persistance avant que la vérité ne fasse jour.

      Cela dit, il est possible que certains soignants aient déjà communiqué à ce sujet.
      Si c’est le cas, je n’en ai pas eu l’écho. Si jamais, j’avais des informations à ce sujet, je les publierais aussitôt.

      Dans l’intervalle, il nous reste encore à persister auprès du personnel des labos pour qu’ils lâchent la vérité ! Qu’ils aient le courage de parler.

  6. Jean

    Bonjour,
    Déja je voudrait vous remercier pour cette article.. cela fait du bien de voir des personne qui remette en questions toute cette épidémie qui est plus un Plandémie qu’un virus mortelle comme ont nous le rabâche a longueure de journée..
    J’ai fait le test PCR il y a de ca deux mois et j’ai des sensation étrange comme quelque chose qui bouge sensation très légère mais quand même désagréable et en même temps j’entend comme un bruit dans l’intérieure de ma tète au centre je dirait 13 cm derrière le nez. Pour vous le décrire plus précisément cela fait comme le bruit de pétillement comme les boisson gazeuse sauf que cela fait un seul pétillement dans le centre du crane et en même temps une sensation de micro cassure très difficile a décrire.. (je suis tres sains d’esprit)
    J’ai bon sens de l’intuition, la je le sens vraiment pas cette histoire….
    J’ai un rythme de vie très sains je mange bio locale et je suis très sportif…

    Auriez vous d’autre suggestion pour pouvoir évacuer ces saloperie ? (j’ai penser au eau colloïdale bonne idée ?)

    J’ai fait un jeune de 7 jours il y a deux semaine et j’ai l’impression que mon corps les détectes mieux comme si j’était plus connecter à mon corps et déjà que j’avais des doutes ca deviens presque une certitude que j’ai des nanotechnologie dans le crane… (comme une intuition..) qui ce confirme a cause des sensation que je vous ai décrit
    Plus je me penche sur le sujet plus je trouve cela bizarre et leur explication farfelu pour détecter ce virus d’aller aussi profond et au niveau de la barrière hémato encéphalique…
    Aujourd’hui nous avons la possibilité de détecter dans le sang des virus micro particule etc mais la il ont besoin de nous enfoncer une tige de 15 cm dans le nez…. ??? je trouve sa bizarre quand même surtout quand vous êtes au courant comme moi de toutes les magouilles qui sont derrière cette épidémie….
    Donc si vous avez des idée pour me débarrasser de ces saloperie je suis preneur ! !

    PS: excuser moi pour les fautes…

    1. Patrick Huet

      Bonjour Jean,
      Merci de nous avoir fait partager votre expérience, et des effets qui découlent de ces fameux tests.
      Je suis désolé pour vous de l’apparition de ces effets, malheureusemennt, je n’ai pas fait d’études de médecine et je ne pourrais pas vous aider sur ce plan.
      En revanche, il me semble important de voir un médecin traditionnel, un médecin de ville auprès de qui vous avez confiance. Peut-être demandera-t-il une radio pour vérifier si quelque chose n’a pas été endommagé, ou introduit.

      De même, il serait bien de demander conseil à un herboriste.
      Je connais ceux de Lyon qui sont des personnes compétentes. Leur officine se trouve dans l’annuaire. Je pense qu’ils pourront répondre à vos questions sur l’eau colloïdale ou d’autres éléments.
      Pour ma part, je ne connais hélas pas grand chose en ce domaine.
      Bon courage à vous.
      Patrick Huet

      1. Anonyme

        Merci pour votre réponse..
        Je ne pense pas qu’une radio seras utile car si ils ont effectivement mis quelque chose sur leur test PCR c’est des nanotechnologie impossible a voir sur une radio ou IRM classique…
        Au mieux si je vais voir un médecin classique il va me prendre pour un psychotique et me prescrire des anxio au pire m’envoyer à l’HP. (ironie)
        Bonne continuation en tout cas sa fait plaisir de voir des personnes comme vous qui prenne le temps de dénoncer ces manipulation au risque de ce faire traité de complotiste.
        Avez vous une chaine youtube ou fait des conférence ?
        Courage merci pour votre travail !

  7. Anonyme

    Bonjour, Je lis votre article et je me pose ces questions:
    – qui fabrique les puces RFID?
    – dans quel interêt seraient-elles utilisées?
    Ce sont des millions de tests PCR qui sont réalisés chaque jours, dans tous les pays du monde, des pays qui n’ont pas forcément les moyens de les produire, ni de les acheter.

    1. Patrick Huet

      Bonjour,
      Merci pour vos questions qui sont importantes même si je ne possède pas de réponses toutes faites.

      1) Qui les fabriquent ? Des industriels. Cela dit, la plupart de ces firmes ont leur siège aux USA, mais délèguent la fabrication dans des pays où la main-d’oeuvre est moins chère, comme la Chine. C’est d’ailleurs en Chine (et quelques autres pays asiatiques) que sont fabriquées les puces électroniques des ordinateurs et smartphones commercialisés par les firmes américaines à prix d’or.

      2) Dans quel intérêt ? Plutôt que de vous en donner une réponse formatée, je vous invite à rechercher ce qui se publie au sujet du « great reset » (la grande réinitialisation), et de forger ainsi votre propre jugement.
      Voici par exemple un site détaille ce qu’il en est : https://www.breizh-info.com/ ou encore https://www.mondialisation.ca/
      Bonne lecture.

  8. Michèle RIBEIRO

    Bonjour et merci pour ce site
    On ne veut pas pratiquer sur moi des extractions dentaires (état gravissime de mes dents !!!) si je ne fais pas le test PCR
    et ils n’en acceptent pas d’autre, aucun autre!
    donc refus de soins (Clinique St Jean à St Jean de Védas, près de Montpellier) refus de m’extraire les dents,
    alors que ceci entraine des problèmes cardiovasculaires. J’ai fait un infarctus en 2018!!!

    1. Patrick Huet

      Bonsoir,
      C’est un point essentiel que vous soulevez ici, le refus de soin.
      Je ne sais pas si le gouvernement a passé une directive pour obliger les médecins, dentistes et autres spécialistes d’exiger un test pour être soigné, ou si ce sont ces mêmes soignants l’ont décidé par eux-mêmes, mais je sais que le serment d’Hippocrate est fondé sur le devoir de soigner quiconque en a besoin.

      A mon avis, il faudrait dans un premier temps, obtenir le document écrit de leur part.
      Certes, à l’accueil, on ne vous répondra que verbalement, alors insistez. Eventuellement allez sur place et, si l’on refuse de vous prendre sans test, exigez un document écrit qui atteste de la légalité de leur décision. Insistez que vous ne repartirez que muni de ce document qui prouve la « légalité » de leur décision. Et par ailleurs un document écrit mentionnant leur refus de vous soigner sans tests.
      Une fois muni de ce document, vous pourrez alors entreprendre une action en justice.

      1. Martin ingrid

        Bonjour , je dois subir une opération à l’hôpital et je dois faire un test PCR 2 jours avant . Je ne veux absolument pas faire ce test PCR , ai-je un recours pour éviter ce test svp ?

        1. Patrick Huet

          Bonjour,
          Effectivement, le problème est grave, car cela revient à refuser les soins à quelqu’un qui en a besoin.
          Pour ma part, je ne vois qu’une solution juridique, en attendant que les autorités reconnaissent, au minimum, l’absence de fiabilité des tests.
          Il existe notamment le témoignage de l’inventeur même de ces tests qui déclarait en 2014 :
          Les tests PCR sont trop sensibles et encombrent les statistiques” : Professeur Christian.Drosten. Il ajoute également ceci « Là où des malades en phase terminale auparavant étaient signalés, les cas maintenant soudainement bénins et les personnes qui sont en fait en bonne santé sont inclus dans les statistiques de déclaration. »

          Témoignage que vous pouvez lire ici : https://covidemence.com/2021/02/02/c-drosten-les-tests-pcr-sont-trop-sensibles-et-encombrent-les-statistiques/.

          Ce que je ferais.
          Si j’étais dans la même situation, je ferais copie de cette déclaration que je présenterais à l’hôpital et, en me basant sur celle-ci, demanderait à être exempté de la production de ces tests. Et si l’hôpital refuse (refus dont je demanderai la notification écrite), alors je porterais l’affaire en justice.

          Je demanderais à mon avocat de fonder son argumentation sur cette déclaration.
          Cela demande du temps, j’en conviens. Mais c’est un travail nécessaire pour vous autant que pour les membres de votre famille qui seraient un jour susceptibles de se rendre à l’hôpital.

    2. Anonyme

      Prendre rdv chez un Stomato pour l’extraction.

  9. Anonyme

    Bonjour, avez eu la possibilité de vérifier la présence de nano puce RFID ou nano particules sur le coton des tests PCR .

    Alors si le test se revèle négatif , c’est que la nano puce ou sa charge n’a pas était déposé correctement sur le nerf et se encore sur le coton du PCR et nous pourrions évoquer ce que contient les vaccins .

    Tout ce que vous avez écris, j’en avais conscience , car depuis 30 ans ils cherchaient comment introduire ces nano puces RFID .

    Le pire est à venir, car ces implants vont réagir les toutes fréquences radio en GHZ . .

    La 5 G et 6 G, qui veulent absolument mettre en place rapidement même en Afrique, c’est pour contrôler l’esprit humain qui passe par le souffle et traduit par le cerveau ..

    Si j’en crois ce que j’avais lu en 1995, ces implants ne serviront simple à tracer l’individus, mais à déclencher, malaise, douleur ou plaisir et en dernier recours la mort .

    Envers la future désobéissance le nouvel ordre (commandement) mondial .

    De plus, sera installé partout des contrôleurs portiques aux entrées pour donner accès ou interdire .

    Ainsi, seront privé d’acheter ou de vendre, de se faire soigner, de travailler etc… sans cet implant .

    Le noveau passeport ne sera obligatoire et en définitive bien plus que cela .

    C’est la fin, car il contrôlent absolument sur terre .

    Jean

    1. Patrick Huet
    2. Bonjour Jean,
      Merci pour votre message.
      Concernant votre question : « avez eu la possibilité de vérifier la présence de nano puce RFID ou nano particules sur le coton des tests PCR ? » , je rappelle que je suis écrivain, que je relaie un message d’alerte, mais bien sûr que je ne dispose pas des moyens financiers astronomiques pour acquérir le matériel nécessaire pour les travaux sur les nano-particules, ni pour rémunérer les chercheurs afin d’effectuer ces travaux.
      Je me retrouve donc comme les autres à relayer cette alerte.
      .
      Néanmoins, votre commentaire me donne l’occasion de lancer l’appel suivant :
      .
      A tous les scientifiques qui travaillent sur ce phénomène des nano-particules.
      Mesdames, Messieurs, si vous avez été témoin de quoi que ce soit concernant les nano-particules et de leurs effets sur la santé, ou encore de leurs liens avec les tests PCR, ou tout simplement si vous souhaitez nous apporter des éclaircissements, je serais ravi de vous ouvrir ma rubrique.
      Chacun des habitants de cette planète a besoin d’éclaircissements à leur sujet et de savoir exactement de quoi il retourne. Alors, merci par avance de votre témoignage et de votre apport à la connaissance auprès du grand public.
    3. Que vous soyez en faveur ou en défaveur des nano-particules, nous sommes à l’écoute de vos arguments. Chacun sera libre ensuite de conclure selon son propre cheminement de réflexion.

  10. Anonyme

    Il faut exiger le test PCR salivaire
    (Lien supprimé par la modération)

    1. Patrick Huet

      Certainement pas ! Et là, je suis formel, ni les uns ni les autres !
      Qu’est-ce que c’est que cette idiotie que de faire de tests pour une maladie totalement bénigne.
      .
      La seule raison d’être des tests (qu’ils soient PCR ou salivaires) est de faire croire à l’existence d’une épidémie , en jouant sur les mots « cas » qui ne sont en fait que des gens en parfaite santé. Et se servir de cela pour imposer des restrictions à nos libertés.
      Fait-on des tests pour les rhumes, les grippes, les gastros ?
      Alors, fichez la paix aux peuples de cette planète !

      Que tous ceux qui se croient supérieurs aux autres et qui veulent réinitialiser le monde de sorte que l’ensemble de la planète lui soit soumis, je leur dit maintenant : STOP !

  11. Sarah

    Bonsoir, je tiens absolument a réagir et a vous faire partager mon expérience. Il y a environs 3 mois de cela mon médecin m’a proposé de faire le test PCR, par précaution car dans mon métier j’étais en contact avec de la clientèle.
    Je précise aussi que durant l’année dernière jusqu’à cette année je n’ai jamais eu aucun symptômes.
    Faisant donc confiance a mon médecin, aujourd’hui je le regrette amèrement.
    Lors de ce test PCR que je trouve très dangereux, j’ai craché du sang de de la bouche sur 2 kleenex, en suite du sang a coulé de mon nez. J’ai trouvé cela bizarre, du coup je suis allé en informer mon médecin en lui expliquant également que depuis ce test PCR j’avais très mal au nez, à la tête, et tous les matins, (excusez moi l’expression) des crachats de glandes blanche avec du sang, et un gout amer dans la bouche.
    Puis chose très importante des petits débris noir qui sorte de mon nez (j’ai pris des photos) et quand on grossi l’image c’est LOUCHE , et précision supplémentaire, des démangeaisons qui arrivent presque toujours au même moment BIZARRE.
    Le médecin m’ dit une chose qui m’a fait bondir  » ce test PCR a était mal pratiqué la personne qui est d’un laboratoire bien connu y est allé de main forte.
    Madame, vous avait subit un choc TRAUMATIQUE, et de la le médecin m’a alors prescrit du paracétamol et une crème a base de Fusidine a mettre tous les jours a l’intérieur de mon nez, chose que j’ai faite.
    Les douleurs ont quand même persistés, de ce fait je suis retourné voir le médecin en lui expliquant que ces douleurs atroces dans la tête je ne les supportaient plus, et qu’il fallait vraiment trouver une solution.
    Le médecin ayant compris ma souffrance m’a alors prescrit un fort anti douleur a base d’OPIUM, et rien a faire, toujours les mêmes symptômes que je vous ai cité au dessus, donc aucune amélioration.
    Je suis retourné voir le médecin, et dernièrement il m’a prescrit une nouvelle crème du nom IALUSET a base d’acide Hyaluronique et aucune amélioration a ce jour.
    Je tiens a préciser qu’avant ce test il était rare que j’ai un petit mal de tête, ou même un rhume, j’ai une hygiène très saine et je suis également sportive.
    Depuis ce test PCR je ne peux plus rien faire car les douleurs me font souffrir, ma vie se limite a rester chez moi, je ne supporte plus rien, et pour un peu de répits je continue la prise d’anti douleur en permanence avec l espoir que cela me soulage un peu, mais cela reste bref et a courte durée hélas, donc tout ceci m’amène a dire que tout ceci ce n’est pas normal.
    La semaine dernière je suis de nouveau allé voir le médecin pour trouver un moyen de régler ces douleurs anormale qui me gâchent la vie, et maintenant j’en suis certaine, il y a quelque chose dans mon NEZ.
    Je n’ai jamais eu de démangeaisons dans le nez, et la bizarrement j’ai cela depuis mois?
    Je suis tellement en souffrance que j’ai dit au médecin, que je n’aurais jamais du faire ce test PCR , que je ne croyait pas du tout a toute cette mascarade et il la reconnu a demi mot, et il a alors baissé les yeux, du coup cela confirme bien mes doutes et j’ai tout compris.
    J’ai obtenu un rdv avec l’ORL qui a pu constater mon état de fatigue et de peur, et surtout quand elle a voulu observer mon nez a l’aide d’une petite sonde l intérieur de mon nez.
    Ce médecin ORL a pu observer ma réticence a cet examen.
    J’ai fais cet effort a la seule condition qu’elle m’avait promis qu’elle n’irait pas loin, et elle a tenu ces engagements.
    Son verdict, Madame vous avez subis un choc traumatique dans le nez, et je pense que certains petits os se sont cassés, et pour voir cela, je vous fais faire un scanner en urgence, et après cet examen, vous reviendrez me voir le jour même pour étudier vos résultats.
    Aujourd’hui je suis en état de choc, moi qui n’avais rien au départ, je me retrouve avec tous ces soucis?
    Je dois donc faire cet examen prochainement, mais en attendant durant 3 semaines je continue a avoir un semblant de vie.
    Je dois supporter ces douleurs affreuses dans le nez et a tête, des démangaïsons anormale et dérangeantes, verdict pour moi je suis convaincu que l’on m’a introduit quelque chose dans le nez, et j’aimerai moi aussi savoir comment faire pour l évacuer si quelqu’un de calé dans le domaine médical tombe sur mon sujet.
    Je n’ai plus confiance en la médecine, j’ai été dupé, alors pour le vaccin c’est non je ne me laisserai pas approcher.
    Vos soutiens seront les bienvenus car je me sent bien seule dans ce combat.
    Désolé pour la longueur de mon texte mais je n’avais pas d’autres choix de tout vous expliquer en détail.
    Merci a Patrick HUET qui grâce a lui me permet de raconter mon histoire et ainsi la partager avec d’autres.

    1. Patrick Huet

      Merci pour ce témoignage.
      Je crois qu’il sera utile à beaucoup de personnes, car il donne la mesure exacte des conséquences de ces tests.
      EN effet, certains individus (probablement des employés d’agences de marketing engagés par des labos) prétendent que personne n’a jamais subi un quelconque trouble à la suite de ces tests.
      Il est triste que vous ayez à subir de telles douleurs. Espérons que nous trouverons une méthode pour « nettoyer » ces dommages et que chacun retrouve une vie normale.

    2. GG

      Bonsoir Madame,
      Je découvre votre article tout en découvrant ce Blog de Mr Huet.
      Les Tests Pcr sont décriés depuis un petit moment, ils permettent aux Gouvernements de prendre ces mesures insensées de confinement, etc etc
      Je suis choqué par votre récit, et Je vous encouragerai à faire des expertises poussées pour savoir si ce test intrusif depose des Nanos P ou autre chose de ce type …
      On ne parle même pas de scandale
      C du délire !!!

      Regardez ce lien du Dr Buttar
      https://planetes360.fr/dr-buttar-le-test-pcr/?feed_id=90595&_unique_id=60478d8d6b86b

      1. Patrick Huet

        Je viens de regarder la vidéo, et je la recommande.
        Elle permet de visualiser exactement ce qui se passe, ainsi que l’ampleur de la fraude.
        Comme le déclare ce médecin : si on nous oblige à porter des masques, c’est pour que le prétendu virus soit freiné. Car selon nos autorités, ce sont nos micro-postillons qui le transmettent. Mais si cela est vrai, il leur suffit de prélever de la salive. Pas besoin d’introduire quelque chose au fond des cavités nasales.

        Cela dit,
        Tout ceci n’est qu’une fraude gigantesque. Les tests font croire à l’existence d’une pandémie. Donc pour moi c’est : Aucun test du tout !
        Ni tests PCR, ni test salivaires.
        Qu’on en finisse complètement avec cette folie des tests !

  12. Gwladys

    Bonjour Mr HUET
    Pouvez-vous me dire si il serait possible que je puisse analyser la fibre d’un ecouvillon ? Avec des moyens en laboratoire.
    Merci

    1. Patrick Huet

      Bonsoir Gwladys,
      En premier lieu, il faut récupérer un de ces écouvillons encore sous scellés pour qu’il n’y ait pas de soupçons que quelqu’un l’ait modifier volontairement.
      Ensuite, il faut trouver un laboratoire équipé en matériels de nano technologie. Et là repose tout le problème.
      Il s’agit de matériel de haute technologie, d’un coût très élevé qu’un petit labo de province ne peut acquérir, sans parler des techniciens compétents pour l’utiliser et en tirer des conclusions.

      A mon avis, soit il faut trouver une personne dans un de ces laboratoires géants qui accepte d’effectuer une telle analyse.
      Soit porter l’affaire au tribunal pour demander, par décision judiciaire, l’ouverture d’une d’analyse, afin de savoir exactement la composition des écouvillons.
      Par voie judiciaire, c’est fort possible. Une association de consommateurs est tout à fait habilitée pour déposer une telle demande.

  13. Anonyme

    Chers tous, c’est important que nos consciences se reveillent et qu’ on reagit !! nous sommes les plus nombreux et on ne peut pas accepter la dictature medicale que cette pseudo-pandemie nous impose…
    J ai deux questions pour M. Huet:
    – Sait-on quelque chose de la dangerosite des test PCR par la bouche? Sont-ils plus surs et si oui ou peut-on se les procurer?
    – Comment peut-on reagit au niveau legal? Par quel bout commencer? Il y a des initiatives au niveau international pour porter nos gouvernements devant le Tribunal pour crimes contre l’humanite; Existe-y-il un effort similaire en France?

    Avec nos remerciements d’avance,
    Bien a vous,
    AZ

    1. PatrickHuet

      Bonjour,
      Concernant la dangerosité physique des tests salivaires, nous n’avons pas encore d’information. En revanche, la dangerosité pour la Démocratie est incontestable.
      L’objectif des tests salivaires reste le même que celui des tests PCR par voie nasale : faire croire à l’existence d’une pandémie, alors que les personnes sont en bonne santé, pour justifier les confinements et toutes les restrictions des libertés.

      J’ai publié à cet effet un communiqué, à cette page : https://www.patrickhuet.net/quon-arrete-tous-les-tests-pcr-immediatement-ils-ne-servent-pas-a-detecter-les-infections/
      En effet, les tests ne servent absolument pas à détecter si quelqu’un est infecté d’un virus, que ce soit celui du prétendu Covid ou d’un autre virus. Ce n’est absolument pas son but. J’explique tout cela dans le communiqué.
      .

      Maintenant, pourquoi des tests salivaires ?
      Ce qui se passe, c’est que la population commence à protester contre les tests par voie nasale, surtout s’ils sont pratiqués sur leurs enfants. Alors, hop ! On sort du chapeau les tests salivaires.
      .
      Et voilà que toute la clique habituelle des personnes liées aux labos a de nouveau investi les médias, les forums, les blogs pour « exiger les tests salivaires ». Ne vous faites pas avoir par ces réclamations. C’est une manipulation pour convaincre la population de réclamer elle aussi des tests (nommés salivaires), au lieu de réclamer l’INTERDICTION de TOUS LES TESTS.
      .
      C’est un peu comme si après que le gouvernement a ordonné que les personnes restent à genoux toute la journée, certains exigeaient des coussins pour les genoux (pour ne plus avoir mal). Alors que le problème fondamental c’est : pourquoi ont-ils accepté d’être à genoux !
      C’est la même chose pour les tests PCR !
      .
      Le problème n’est pas : les tests salivaires sont-ils moins néfastes que les tests par voie nasale. Le problème c’est : qu’on arrête immédiatement tous les tests !
      .

      Au sujet de votre deuxième question, je vais effectuer des recherches, car le temps manque pour étudier toutes informations. Mais je regarderai cela.

  14. Anonyme

    Bonjour à tous

    Aurait-on une astuce, des techniques à ce jour pour annuler les effets d’un test PCR déjà pratiqué dans l’éventualité ou des nanoparticules ont bien été déposées ?
    Comment s’en protéger si c’est trop tard et que le test a été fait ?
    Merci de votre réponse (help)

  15. Typhaine

    Bonjour à tous
    Je voulais juste témoigner. J’ai fait le test il y a déjà 3 semaines pour prendre l’avion et ma narine ne s’en remet toujours pas… elle est hyper sensible et j’ai bel et bien cette sensation de perforation … J’espère qu’elle se refermera..
    Je fais des exercices de respiration depuis 2 ans et depuis ce n’est plus pareil .. J’avais l’habitude d’utiliser la Lota (technique ayurvédique pour l’hygiène du nez) en cas de rhume et maintenant cela me fait très mal au dessus de la tête quand j’essaye..
    Je déconseille franchement à tout le monde ce test de m***** et j’espère que les effets ne sont pas irréversibles ..

    1. Patrick Huet

      Merci à vous pour ce témoignage. Il montre à quel point ces tests sont destructifs pour l’organisme.
      J’espère qu’on trouvera quelque chose pour réparer ces dégâts. Je pense que c’est possible, mais il faudra que des recherches indépendantes soient menées.
      Dès que j’ai des informations à ce propos, je ferais mention ici.

Laisser un commentaire