Démantèlement de la Fondation Bill Gates pour violation des lois antitrust !

Démantèlement de la Fondation Bill Gates pour abus de position dominante.

(Article de Patrick Huet.)

A travers sa Fondation, Bill Gates détient un monopole (unique dans notre histoire) dans le domaine de la Santé. Ce monopole s’exerce à travers des laboratoires pharmaceutiques, d’entreprises vaccinales, par le financement d’universités, de médias et de groupes de presse, par le financement d’ONG (seules quelques rares ONG n’ont pas accepté ses subventions), par la formation de journalistes et de chercheurs… et le contrôle de l’OMS dont il est désormais le premier contributeur.

Démantèlement de la Fondation Bill Gates pour violation des lois antitrusts !

1- Jusqu’où va son contrôle de la Santé ?

Regardez ce qui s’est passé dans le monde et qui continue de se dérouler aujourd’hui !

a- Trois milliards d’habitants séquestrés à domicile (pour un prétendu confinement que tous les médecins honnêtes dénoncent comme étant une absurdité médicale).

b- La pression sur les gouvernements (par la presse, par l’OMS et par des médecins financés par des labos dont il détient des actions) pour qu’ils reconfinent (en fait, il était prévu que le confinement dure 18 mois, mais les populations ont réussi à faire flancher leurs gouvernements).

c- La volonté que chaque habitant porte un masque pour se déplacer (ceci est valable pour la France, les USA, le Canada, la Belgique, l’Angleterre, l’Italie, etc. Cet ordre qui vient de l’OMS est dicté par Bill Gates, lequel se répand volontiers à ce sujet sur les plateaux de télévision.

d- La volonté que chaque habitant soit vacciné (contre un virus qui n’est rien de plus qu’un banal rhume, car les coronavirus sont les micro-organismes qui provoquent des rhumes) et que chacun soit pourvu d’un « carnet vaccinal numérique » implanté sous la peau pour avoir le droit de circuler (puce RFID).

e- Le blocage de tout ce qui soigne et qui est naturel (comme l’hydroxychloroquine ou l’artémisia) pour privilégier et imposer uniquement les vaccins.

f- L’imposition de campagnes vaccinales désastreuses, mais lucratives pour les sociétés dans lesquelles la société a investi, ou pour des sociétés-amies.

g- le financement de ses campagnes de vaccination générale par des partenariats « public-privé » où finalement les états perdent plus que ce qui était prétendument « offert » au départ.

(N. B. Vous complèterez la liste au fil de vos découvertes, car la liste serait trop longue.)

2- Le fonctionnement de la Fondation.

a- Historique.

La fondation a été créée en l’an 2000, alors que Microsoft (dont Bill Gates est le fondateur) était poursuivi depuis 1998 par la loi antitrust des USA pour abus de position dominante. Ainsi que le révèle Christopher Sprigman (enquêteur au ministère de la Justice) « Leur véritable objectif était d’empêcher toute autre entreprise de les concurrencer et de les battre. C’est clairement une violation des lois de la libre concurrence ». Le procès, qui eut lieu en 2002 (où fut mis au grand jour tout le système de chantage de Bill Gates) a prononcé la culpabilité de Microsoft et devait déboucher sur son démantèlement. Toutefois, Bill Gates obtint de justesse un arrangement qui lui permit d’éviter le démantèlement de sa société.

A mon avis, le fait d’avoir créé entre-temps une fondation philanthropique a dû peser dans la décision finale de la cour de justice de ne pas démanteler Microsoft, vu que son fondateur s’était apparemment « réformé » et qu’au lieu de continuer sur un comportement de rapace, il faisait preuve au contraire d’une extraordinaire générosité. Car bien évidemment, ces « gestes généreux » étaient médiatisés à outrance.

Quoi qu’il en soit, ce fut une erreur de la part de ces personnes chargées de démanteler Microsoft de ne pas l’avoir fait… Car une fois l’arrangement acquit, Bill Gates répéta avec sa Fondation les mêmes abus à un niveau encore supérieur, et cette fois-ci sous le masque de la générosité.

b- Mise au point sur les Fondations d’entreprises (Rockefeller, Bill Gates, etc.).

Au début du XX° siècle lorsque Rockefelelr voulut créer sa fondation, le Congrès rejeta à plusieurs reprises sa demande, car cette fondation aurait pu représenter un danger pour l’Etat.

En effet, les fondations d’entreprises étaient perçues à l’époque comme un outil (habillé des vertus de la générosité) pour permettre à ces mêmes entreprises d’étendre leur pouvoir sur les populations en parallèle aux lois de l’Etat, comme s’acheter (sous couvert de générosité) certains groupes ou institutions qui agiraient selon leurs souhaits. Par exemple, la Fondation John Rockefeller finança des facultés de médecine aux USA et ainsi orienta leur enseignement vers ce que sa propre société commercialisait, c’est-à-dire une médecine uniquement chimique dont la répercussion désastreuse se perpétue de nos jours (Rockefeller diffusant par ailleurs des vaccins). L’entreprise principale de John Rockefeller la Standard Oil (ESSO) fut démantelée pour violation des lois antitrust.

Tirant enseignement du procès de Rockefeller, Bill Gates, prit apparemment les devants, créa sa fondation pour redorer son image auprès du grand public autant qu’auprès de ceux chargés de son procès et de celui de Microsoft, sauva Microsoft de son démantèlement et… poursuivit ses actions sans jamais y mettre fin, mais couvert cette fois-ci par l’habillage de la philanthropie.

c- Le fonctionnement de la Fondation Gates.

La fondation tire ses revenus de ce qu’on appelle aux USA un « trust », en quelque sorte un « fonds d’investissement ».

Les sommes données (à grand renfort de publicité) par Bill Gates, ne sont pas utilisées pour le fonctionnement de sa Fondation. Elles sont investies dans ce trust.

Ce trust place cet argent dans des centaines de sociétés. Ces sociétés réalisant des bénéfices, elles versent des dividendes à la Fondation Gates.

C’est cet argent (ces dividendes) que la Fondation utilise dans ses actions dites « humanitaires ».

Où est placé l’argent du trust ? dans des actions ou obligations de sociétés agrochimiques, pharmaceutiques, fabricants de vaccins, sociétés agro-alimentaires (Coca Cola, Sodexho…), distribution (supermarchés), armements, etc.

4- Où est l’abus de position dominante de la Fondation Bill Gates?

Situation actuelle.

Dans le domaine de la Santé, Bill Gates et obnubilé par : les vaccins (de préférence obligatoire pour tous) et l’établissement d’un carnet vaccinal numérique (implanté par puce ou par injection). Son objectif révélé sur les plateaux de télévision : vacciner les 7 milliards d’habitants de la planète.

Voici le fonctionnement de l’abus de position dominante et la violation de la libre concurrence de la Fondation Bill Gates.

La Fondation Gates subventionne des groupes de presse, des écoles de formation de journalistes, des ONG, des institutions de santé décisionnaires (comme l’OMS), lesquels utilisent leurs voies de communication pour faire accepter par les Etats des campagnes de vaccination massives ou des interdictions (comme l’interdiction de la chloroquine ou de l’artémisia). Ces vaccins sont fabriqués, entre autres, par les sociétés dont la Fondation est actionnaire (ou partenaire « amical »). Chaque pays qui accepte une campagne de vaccination de la Fondation développe donc le chiffre d’affaires de ces sociétés, ce qui en retour entraîne des bénéfices croissants pour la Fondation Gates, et en enrichissant les sociétés partenaires (dans lesquelles la Fondation n’a pas investi), permet de resserrer un réseau d’entente qui dépasse les gouvernements.

Par ailleurs, pour éviter la concurrence de produits naturels peu chers et qui soignent réellement (comme l’hydroxychloroquine (un dérivé de la quinine) ou l’artémisia), Bill Gates et sa Fondation (et avec le soutien de ses sociétés partenaires) mènent une campagne de dénigrement et de falsification des données pour prouver que ces deux produits ne soignent rien et sont au contraire nocifs. Par le biais de l’OMS (dont il est le principal contributeur), il a fait interdire l’hydroxychloroquine dans de nombreux pays, dont la France. Sa Fondation finance des études anti-chloroquine. Tandis que tous les médias et groupes de presse (ceux qu’il a subventionnés, ceux dont les journalistes sont passés par ses « centres de formation », ceux qui utilisent les fiches provenant des institutions de santé qu’il a subventionnées, etc.) dénigrent à outrance les bienfaits de l’hydroxychloroquine.

(Idem pour l’Artémisia qui commence à subir des attaques)

Bref, Bill Gates reproduit dans le domaine de la Santé, exactement ce qu’il faisait avec Microsoft. S’approprier tous les leviers de communication pour détruire la concurrence et l’empêcher de se manifester.

En terme juridique cela s’appelle : abus de position dominante et violation des lois de la libre concurrence, et cela tombe sous le coup de la loi Européenne comme de la loi américaine.

Conclusion.

Bill Gates doit être poursuivi par la justice, et la Fondation Bill et Melinda Gates doit être démantelée pour violation des lois antitrust.

Informations complémentaires.

La Fondation Gates ne se limite pas au domaine de la Santé. Elle agit pareillement dans le domaine agrochimique (dans une entente parfaite avec Monsanto/ Bayer et d’autres) et essayant par tous les moyens de breveter les semences naturelles pour placer les agriculteurs en position de servitude. C’est d’ailleurs le brevetage du langage informatique « basic » que Bill Gates avait amélioré sur certains points et qui se trouvait auparavant dans le domaine public (et donc gratuit) qui fit la fortune de Gates. Mais le basic était au départ une création qui provenait de nombreux contributeurs qui, chacun, l’avait amélioré bénévolement.

Il répète aujourd’hui le même comportement dans l’agriculture, par le biais des sociétés qu’il soutient : changer une molécule dans une graine, poser le brevet et s’approprier ainsi les droits d’exploitation sur cette graine à l’échelle mondiale. Tous ceux qui voudraient exploiter une variété de cette semence tombent ainsi hors la loi, à moins de lui payer une redevance sur cette semence.

Des philanthropes de cette nature, la planète n’en veut plus !

Pétition pour l’ouverture d’une enquête contre la Fondation Bill et Menlida Gates.

Voici le lien vers cette pétition lancée par Robert F. Kennedy Jr sur le site de la Maison Blanche (USA) demandant l’ouverture d’une enquête pour fautes médicales professionnelles et crimes contre l’humanité.

https://petitions.whitehouse.gov/petition/we-call-investigations-bill-melinda-gates-foundation-medical-malpractice-crimes-against-humanity

Laisser un commentaire