Le fête de Céline

Une fête poétique : La fête des Céline.

Fêter un prénom est une tradition bien ancrée au sein des familles. Mais fêter tous les porteurs ou toutes les porteuses d’un prénom donné, voilà qui était inédit. C’est ce qu’a réalisé Patrick Huet.

Les origines.

Tout a commencé, comme dans les romans, par une belle journée d’été. L’écrivain Patrick Huet affûtait sa plume sur une page toute neuve, quand une idée jaillit soudain du fil de son inspiration.

Il avait rédigé une petite histoire dont l’héroïne se nommait… Céline. Une idée en appelant une autre, pourquoi ne pas écrire un poème sur le prénom Céline ?

Et quand il aura terminé ce poème, pourquoi ne pas l’offrir à toutes les Céline de ses connaissances le jour de leur fête ?

La flamme de l’inspiration.

L’idée gagna en chaleur autant qu’en envergure, puis s’enflamma totalement. Pourquoi se limiter à deux ou trois personnes alors que des milliers de Céline existaient en France ?

Et c’est ainsi que naquit le projet d’offrir 10 000 poèmes aux Céline.

10000 poèmes pour les Céline imprimés sur parchemin.

Un imprimeur de Lyon, Monsieur Veliure (de l’imprimerie Veluire) fut aussitôt séduit par le projet. Il se proposa d’imprimer les dix mille poèmes en question.

Une illustratrice de la commune de Chaponnay (près de Lyon) se proposa également d’illustrer le poème.

Des commerçants partenaires.

Plus de deux cents commerçants de Lyon acceptèrent de participer à cet événement.

L’objectif étant d’offrir aux porteuses du prénom en question ce poème le jour même de leur fête, en l’occurrence il s’agissait du 21 octobre.

Des poèmes offerts durant la journée et une fête l’après-midi.

Cette même journée devait se conclure l’après-midi par une fête au cours de laquelle toutes les Céline ainsi que leurs amis étaient invités.

Une fête médiatisée.

Radio et journaux se sont également penchés sur cette fête totalement insolite et débordante de poésie. (France Inter, le progrès de Lyon, etc.)

Une fête amicale… pas la recherche d’une fiancée.

Quelques petits malins ont « innocemment » demandé si l’objet de cet événement n’avait pas en fait une finalité plus… romantique. Tant de filles réunies… etc. etc. Tordons le cou à cette allusion. Il s’agissait d’une fête poétique, certes, mais tout à fait amicale.

La fin d’un millénaire.

Cette fête se déroula le 21 octobre 2000. D’une certaine façon, on peut dire qu’elle concluait de façon poétique la fin d’un millénaire.

Voici le poème sur le prénom Céline.

Nous vous reproduisons ci-dessous le parchemin du poème dédié aux Céline. Il s’agit d’un acrostiche. Chaque première lettre lue verticalement forme le prénom. C. E. L. I. N. E.

     En pincée de lumière.

Cède-moi ton sourire au parfum de cannelle

Et le feu de tes yeux et ton charme rebelle

Lors des jours maussades, ils sauront dans mon coeur

Inviter de l’espoir et de tendres couleurs

Nouées de cette grâce que tu sais toujours

Epandre dans mes rêves tout au long des jours.

© Patrick Huet

Intéressé pour organiser une fête des prénoms ?

Si vous souhaitez organiser une fête autour d’un prénom qui vous est cher, Patrick Huet peut vous seconder dans cette entreprise.

Contact : Patrick Huet 06 99 71 69 69;

Pour en savoir davantage également sur les autres activités de Patrick Huet, nous vous invitons à la page « Animations » .