Action contre le vaccinodrome des enfants à Lyon

Lyon pour la Liberté alerte les habitants

Contre l’avis des plus grands spécialistes médicaux et de la plupart des médecins (hormis les médecins des plateaux aux conflits d’intérêt évidents avec les labos), mais sous la pression des organismes comme la Fondation Bill et Melinda Gates, le chef de l’Etat ainsi que le gouvernement veulent désormais imposer l’injection de ce prétendu « vaccin » anticovid aux enfants de 5 à 11 ans (avant de l’imposer bientôt aux nourrissons).

Cela commence toujours ainsi… « sur la base du volontariat ».

Comme pour les adultes « sur la base du volontariat ». Sauf, que vous ne pouvez plus vous faire soigner si vous ne vous faites pas injecter, vous ne pouvez plus prendre les TGV (et bientôt les métros et bus), plus entrer dans un café ou dans un cinéma. Et prochainement plus aller travailler (comme pour les soignants).

Comme le déclare Olivier Véran, il s’agit de pourrir la vie des gens jusqu’à ce qu’ils cèdent et se fassent injecter.

Pourrir la vie des enfants pour qu’ils cèdent et qu’ils se fassent vacciner.

C’est la même méthode qui est employée actuellement. Interdire les enfants de ceci ou cela, jusqu’à ce qu’ils cèdent pour soi-disant « retrouver un peu de liberté ».

C’est faux disons-le tout net. Ni les parents ni les enfants ne retrouveront leur liberté s’ils ne la défendent pas aujourd’hui.

Ce qui est prévu, c’est l’obligation vaccinale par tous les moyens de coercitions possibles.

Des effets secondaires dramatiques chez les enfants.

De la crise cardiaque aux accidents multiples, on ne compte plus les enfants qui, comme les adultes, s’écroulent soudainement et se retrouvent aux urgences ou… à la morgue.

Voici un article qui date de septembre, avant la vaccination des 12 ans. Depuis, les effets désastreux connaissent une montée en flèche considérable : https://www.patrickhuet.net/vaccins-anti-covid-temoignages-dramatiques-deffets-indesirables/.

Le Collectif Lyon pour la Liberté alerte les Lyyonnais.

Un vaccinodrome pédiatrique a été installé dans le quartier de Gerland à Lyon. Bravant le froid, le collectif Lyon pour la Liberté a décidé d’informer les Lyonnais sur ce que recouvre exactement ce « vaccinodrome » dont les conséquences seront la destruction du système immunitaire à court terme ou moyen terme.

Je donne maintenant la parole à « Lyon pour la Liberté » pour présenter son action.

(Patrick Huet)

🔥Tractage devant le Vaccinodrome 💉

(source https://www.lyonpourlaliberte.com/post/tractage-devant-le-vaccinodrome.)

📮Tractage LYON POUR LA LIBERTÉ Vaccinodrome Gerland📮

👉🏼Nos militants sont venus tracter hier au vaccinodrome de Gerland, où la « vaccination » est désormais ouverte aux enfants fragiles de 5 à 11 ans. Afin d’informer les parents et aussi adultes venus faire une dose, des risques de cette thérapie génique.

👉🏼Tracter à l’entrée d’un vaccinodrome est délicat, en effet les adultes sont responsables de leur santé & de leurs enfants: nous n’avons PAS à les culpabiliser. Cela étant toutes les informations sur les risques de ces « vaccins » ne figurent pas dans les médias qui censurent: puisque les journalistes ne le font pas, c’est donc à nous de faire ce devoir d’information.

👉🏼Le but est d’ouvrir le dialogue de façon posée, intelligente, en partageant des données factuelles. Car selon nous, c’est aux autorités qu’il faut s’attaquer (ex: manifestation devant l’OMS) et non aux victimes de ce matraquage médiatique.

Nous nous battons pour la Liberté mais aussi pour la Santé

🔥REJOIGNEZ NOS ACTIONS lyonpourlaliberte.com

La publication a un commentaire

  1. francoisante

    https://crowdbunker.com/v/pZ6QyR1nJr
    cette étude des données VAERS (USA) des effets secondaires montre qu’il y a
    des lots de vaccins qui provoque des effets secondaires graves et d’autres non.
    Et que cette distribution n’est pas faite au hasard ce qui montre qu’il y a un dessein derrière cela.

    https://ansm.sante.fr/uploads/2021/12/21/20211221-covid-19-vaccins-fiche-synthese-26-11-2021-09-12-2021-2.pdf
    sur le site de l’ANSM
    https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins
    121486 cas depuis le début de la vaccination
    avec 24 % d’effets indésirables graves cela donne 29156 cas graves
    ce qui donne sur une population vaccinée de 48.8 millions une probabilité de
    6 sur 10.000 d’avoir un effet secondaire grave (décès, handicap, maladie
    auto-immune,…)

    donc à peu prés un peu plus d’une chance sur 2000 de développer un effet secondaire grave pouvant développer un handicap une maladie chronique ou provoquer la mort.

    pour comparaison on a une chance de 2 millions de gagner le gros lot au loto
    soit mille fois plus de chance d’avoir un effet secondaire grave.

Laisser un commentaire