Le site officiel de Patrick Huet

A la découverte des phénomènes étranges de cette planète.

(Texte écrit par Patrick Huet.)

Cette rubrique est consacrée à tous ces phénomènes étranges qui s’invitent parfois dans notre vie ou dans la vie des personnes les plus simples qui nous entourent.

Des sous-pages associées vous décriront chacun de ces phénomènes en vous apportant des éléments susceptibles d’en éclaircir le mystère.

Ces pages apparaîtront dans cette rubrique au fur et à mesure de leur rédaction.

Qu’est-ce que l’ordinaire ?

Dans le cours de la vie, que l’on fasse partie d’une société civilisée ou d’une tribu vivant dans les forêts d’Amazonie, chacun mène une existence qui possède un point commun, indépendamment du fait que cette existence soit plus ou moins mouvementée, pour certains si banale qu’elle en paraît insipide et pour d’autres si chaotique qu’elle en arracherait des larmes.

Mais ces bonheurs ou ces malheurs, qu’ils soient fades ou intenses, ne dépassent pas en général le cadre de l’ « ordinaire ». Par « ordinaire », il faut entendre le déroulement défini par les lois scientifiques et bien établies de l’univers « matériel » .

Explication.

Quand une balle frappe un individu, elle sort d’un canon de revolver, lequel ayant été soulevé par une main ? La balle elle-même ayant été propulsée auparavant par la machinerie de l’engin après que quelqu’un appuya sur la détente.

Quand un baiser effleure notre joue, des lèvres s’y sont posées auparavant, et avant cela une tête s’est approchée, et encore avant deux personnes se sont croisées, l’une a baissé la tête et tendu ses lèvres.

C’est cela le cadre de l’ « ordinaire », quand les actes et les effets des actes découlent de phénomènes matériels connus et répertoriés en tant que lois de l’univers physique.

Qu’est-ce que l’étrange ?

Imaginez un moment qu’un baiser se pose sur une joue alors qu’aucune lèvre ne s’y est approchée. Que votre assiette est pleine alors que nulle main n’y a porté de nourriture et que nul n’a jamais cuisiné quoi que ce soit !

En ce cas, les événements ne découlent plus de l’ordre matériel établi.

Nous entrons dans l’univers de l’étrange.

Cet étrange peut être aussi doux qu’un baiser déposé par aucune lèvre, aussi brutal qu’un incendie jailli de nulle part. Sa seule particularité – ne pas suivre l’ordre des lois matérielles établies.

Classification de l’étrange.

Ces phénomènes qui ressortent de l’étrange se classifient en deux grandes catégories.

1- Phénomènes dus à une technologie inconnue (une science inconnue de nous).

2- Le surnaturel. Phénomènes dus à quelque chose de mystérieux, défiant les lois physiques.

Voyons-les plus en détail.

1- Phénomènes dus à une technologie inconnue.

Cette première catégorie rassemble tous ces faits qui paraissent mystérieux à nos yeux, mais qui ne sont causés, en définitive, que par des interactions matérielles inconnues de nous.

En revanche dans le contexte scientifique de celui qui produit cet événement, il ne s’agit qu’une banalité physique à peine digne d’attention.

Par exemple, une voix sortant d’un haut-parleur serait un phénomène si commun pour un habitant de Paris ou de Buis-les-Barronies, qu’il n’en soulèverait même pas un sourcil de curiosité. Mais ce serait une manifestation d’une étrangeté fabuleuse frôlant la sorcellerie pour un homme ayant vécu dans une tribu isolée n’ayant jamais été en contact avec la Civilisation.

Dans cette rubrique se classe donc tout ce qui est causé ou susceptible d’être causé par une technologie inconnue. Par forcément supérieure, bien que ce soit souvent le cas, mais procédant d’une autre connaissance que la nôtre.

Exemples de ce type de phénomènes étranges.

Parmi ces phénomènes étranges, on note tout ce qui se rapporte aux OVNI (Objet Volant Non Identifié), aux traces mystérieuses dans la roche ou dans les champs et fort semblables à celles de tuyères, aux représentations d’hommes en combinaison d’astronaute sur des tablettes antiques, sur les vieux parchemins datant de milliers d’années, gravées sur des stèles antiques.

Également, ces alignements de roches disposées selon une forme géométrique tels que les alignements de Carnac (baie de Quiberon dans le Morbihan). Nul ne sait comment ces menhirs d’un poids formidable furent dressés, par quels moyens, par quelle civilisation et dans quel but.

Ou encore ces « têtes mécaniques » dont l’existence est attestée dans divers écrits de l’Antiquité ou du Moyen-âge, et si semblables à nos ordinateurs actuels. Comment de telles machines pouvaient-elles exister à des époques où l’Homme ne connaissait (en apparence) ni l’électricité ni aucun savoir scientifique et technologique ?

Dans cette rubrique aussi, ces êtres vivants « dans les nuages » que l’on baptisait « Sylphes des airs » et leur pays la « Magonie » et descendant parmi les hommes à bord de nefs aériennes, ceci sous le règne de Charlemagne.

Résumé.

Autrefois, on considérait ce genre de phénomènes comme relevant de la magie, dans le meilleur des cas, ou de la sorcellerie dans le pire. Mais si l’on s’avance au-delà de la barrière du scepticisme ou de la superstition, ces faits étranges ne sont certainement dus qu’à une technologie qui nous est inconnue.

2- Le surnaturel. Phénomènes dus à quelque chose de mystérieux, défiant les lois physiques.

Cette catégorie rassemble des phénomènes qui ressortent totalement du surnaturel. Ou encore du Paranormal. Des faits qui ne sont causés par aucun moyen mécanique, sans l’interaction d’une science, d’une technologie avancée, c’est-à-dire qui ne s’appuient pas sur de la mécanique physique. Des faits en dehors de toute loi physique.

Quelques exemples de ce type de faits surnaturels.

L’apparition d’une Dame Blanche en des lieux dangereux pour nous inciter à la prudence en est un exemple frappant.

Ou encore la Télékinésie, la transmission de pensée.

Se retrouver soudainement dans le passé, la veille de notre naissance (sans qu’aucune machine n’y soit pour quelque chose à la différence du film « Retour vers le futur » ou du livre « La machine à remonter le temps »).

Une pluie de pétales de roses se déversant devant nos pas, sortant de nulle part, comme tombant de la fibre même de l’air.

Ou, pour en revenir à notre exemple cité plus haut, un baiser sur notre joue sans qu’aucune lèvre ne s’y pose.

Notre but : vous présenter et vous décrire ces phénomènes.

Cette rubrique « Phénomènes étranges » se propose donc de décrire chacun de ces phénomènes, de vous apporter suffisamment d’éléments de sorte que vous pourrez vous forger votre propre opinion.

Livres.

Pour aller plus loin dans le cadre de l’étrange et du surnaturel, voici quelques titres.

Ceux que je vous cite ici sont nés de ma plume.

Ce sont des fictions, mais basées sur des faits qui se sont réellement déroulés. Le document d’archives est toujours indiqué à la fin de l’histoire pour que le lecteur puisse différencier le fait réel et véridique et la création littéraire de la narration de l’auteur.

Ces références sont aussi mentionnées pour que celle ou celui souhaitant effectuer des recherches plus approfondies puissent s’y lancer sur des bases solides.

Voici ces titres.

Ces ouvrages dont le thème porte sur celui de l’étrangeté s’intitulent :

En cliquant sur ces titres (en lettres colorées), vous accéderez à leur page de présentation.

Fermer le menu