Top 10 des plus beaux prénoms

Les dix plus beaux prénoms imaginés par Patrick Huet.

Les livres de Patrick Huet abondent de personnages remarquables par leurs façons d’être ou les actions qu’ils accomplissent.

Pour souligner cet aspect unique de leur caractère, Patrick Huet s’est ingénié à leur trouver un nom ou un prénom approprié à leur personnalité.

Il ne s’agit pas toujours du personnage principal de l’histoire (du roman, du conte ou de la nouvelle), mais parfois d’un autre qui apporte une valeur essentielle au livre.

L’auteur, en fonction de ce qu’il ressentait et de ce qu’il visualisait pour son héroïne ou son héros ou son personnage clé, forgeait alors un nom qui mette en relief le caractère du personnage.

En général, il s’agit du personnage principal. Cependant, comme nous l’avons relevé dans certains romans, il lui arrive d’accorder à un personnage secondaire une telle place dans un récit qu’un prénom spécifique lui semble indispensable à la beauté de l’histoire.

Les prénoms.

Nous vous présentons ci-dessous une liste des plus beaux prénoms imaginés par Patrick Huet. Nous vous mentionnerons également l’ouvrage (roman, nouvelle ou conte) dans lequel ils interviennent.

Liste des plus beaux prénoms.

Voici donc le top 10 des plus beaux prénoms imaginés par Patrick Huet.

Arilyane.

Arilyane est une elfe des bois. Elle apparaît dans l’une des histoires de la série « Laetitia la petite sirène ». C’est donc un personnage secondaire, mais particulièrement attachant.

Elle a été capturée par ruse, et Laetitia se met en quête d’un moyen pour la délivrer.

(Cliquer sur « Laetitia la petite sirène » pour en savoir davantage. )

Lahiline.

Lahiline est l’héroïne du roman « Les Hortours – dans l’enfer de la jungle » .

Elle appartient au clan des Hortours, ceux qui se sont dressés contre la dictature scientifique régnant sur une Tour de 3 km de haut où se sont réfugiées quelques centaines de familles provenant d’une civilisation lointaine mais avancée.

Du fait de ses dons sur les plantes qu’elle peut faire croître à volonté, transformant une graine en un arbre en quelques instants, les siens la considèrent à l’égal d’une déesse et font l’objet d’une attention et d’une dévotion particulière.

Pour plus d’information, cliquer sur « Lahiline » .

Poupeline.

Ce nom, charmant et tendre à la fois, est celui d’une petite poule, toute mignonne, qui vit dans une ferme et à qui il arrive de multiples aventures.

La première de ces histoires s’intitule « Poupeline et le mystère des oeufs perdus »

Pour plus d’informations, cliquez sur « Poupeline » .

Vous l’avez deviné, elle est l’héroïne d’une série de contes pour enfants.

Ganaël.

Ganaël (un homme) apparaît dans trois romans déjà écrits et qui paraîtront dans quelque temps, ainsi que dans une nouvelle parue en recueil.

En résumé, il s’agit d’un elfe qui vit à notre époque, mais sous une autre identité.

La nouvelle que nous mentionnons ci-dessus a fait l’objet d’une publication dans le recueil « Animalance » sous le titre « Ganaël le dernier des elfes » .

Vaaxor.

Vaaxor est le héros du roman « Les Hortours – dans l’enfer de la jungle » . L’un des deux héros pour être précis, ce roman étant en effet centré sur deux personnages principaux : Lahiline et Vaaxor. Lahiline qui vit sur l’immense terrasse de la Tour et qui constitue le coeur et l’emblème des Hortours (ceux qui refusent l’autorité de la Tour). Elle a toujours connu la technologie, tandis que Vaaxor appartient aux familles qui ont quitté la Tour, voici bien des décennies, pour s’installer le plus loin possible de celle-ci afin d’échapper à son emprise. Au bout d’un certain nombre d’années, ces familles, démunies de tout, sont peu à peu retournées à l’état sauvage.

Vaaxor n’a jamais connu la technologie et survit dans la jungle aux dangers multiples.

Vatrix.

Vatrix apparaît dans la première histoire mettant en scène cette merveilleuse sirène demeurant aux sources de la Seine. Cette nouvelle s’intitule « Séquana la légende de la Seine ».

Dans cette histoire, Vatrix est un barde vivant au temps lointain des ancêtres des premiers Celtes, bien avant la fondation de Rome

Il s’oppose au chef de sa tribu qui interdit à quiconque de s’approcher des sources.

Il possède la science de l’écriture qui n’est l’apanage que des plus instruits. La plupart des bardes ne sachant ni lire ni écrire.

Par ailleurs, il détient un pouvoir remarquable, celui de créer du feu à partir du néant. Ceci le rend d’autant plus indispensable à la tribu. En ces temps ancestraux, celui qui savait en créer, par le frottage d’herbes séchées ou par d’autres moyens comme Vatrix était quelqu’un de précieux.

Suite des Prénoms.

Nous vous dévoilerons la suite des prénoms dans un article ultérieur.

Nous vous réservons à cet effet quelques surprises.