Top 10 des histoires humoristiques de Patrick Huet

De l’humour pour se divertir.

Quoi de mieux pour se divertir que de se plonger dans des histoires drôles, humoristiques ?

Patrick Huet, dont la plume s’est aventurée dans de nombreux genres, nous offre de véritables perles d’humour tout au long de son parcours d’écrivain.

Trop souvent quand on parle d’humour, certains ont en tête des notions de moquerie, de tons acerbes et cinglants en vue de diminuer l’autre. Certes, cela peut être drôle parfois et même déclencher des crises de rire.

Toutefois, faire rire (ou même sourire) sans blesser indûment est un art plus subtil que Patrick Huet a beaucoup pratiqué.

De l’humour fin à la franche rigolade, du trait d’esprit élégant au burlesque, il s’est exercé dans toute la gamme de l’humour.

Le top 10 des histoires humoristiques.

Nous vous proposons ci-dessous un classement parmi les titres humoristiques de l’auteur.

Certains d’entre eux sont des romans, d’autres des nouvelles, et quelques-uns même des contes, mais quel que soit leur genre d’écriture, tous déploient un pétillement qui éveille le sourire et rend le monde plus lumineux.

Remarque. Pour éviter que cette page ne soit trop longue, nous vous ferons une présentation détaillée uniquement des trois premiers de la liste, le trio de tête.

Pour les autres titres, nous vous mentionnerons le lien où vous pourrez les découvrir plus avant. Étant donné qu’ils sont déjà décrits dans la boutique, à leur page respective.

Voici donc cette liste.

Numéro 1.

« Mac Coy, ou les aventures délirantes d’un cow-boy excentrique. »

Public : adolescent et adulte.

Résumé.

Mac Coy, fier cow-boy parcourant le Texas et d’autres grands espaces américains, avait la particularité d’être têtu de nature. Quand il avait une idée en tête, il s’y accrochait avec toute la ténacité dont un homme était capable.

Malheureusement, la vigueur de son intelligence était loin d’égaler son obstination… Ce qui le conduisit à de nombreux déboires qui figurent encore dans les annales de l’Amérique.

Figurez-vous qu’un jour il voulut attraper des poissons au lasso. Pourquoi pas ? L’art de la pêche ne se limite pas forcément à une canne et du fil. Il se trouve que les pêcheurs alentour, aspergés et exaspérés par ses vigoureux plongeons, furent loin de partager son sens de l’innovation.

Une autre fois, monté sur le dos d’une girafe -louée quelques heures à un cirque ambulant- il provoqua une belle panique.

Ces deux anecdotes et quelques autres font partie d’une petite brochure présentée sur ce site dans le module « boutique ». Vous pouvez aussi y accéder par ce lien ; « Mac Coy ».

Des pages brèves, mais un concentré d’humour.

Numéro 2.

« La brouette blindée ».

Public : adolescent et adulte.

Résumé.

Année 1873. La France sort à peine d’une défaite contre la Prusse que l’on songe déjà à la revanche.

La prochaine guerre, elle la gagnera. De hauts officiers de l’État-Major en sont persuadés, d’autant plus qu’ils possèdent une arme redoutable : une brouette blindée.

L’ennui était qu’il fallait pousser la brouette jusqu’au point stratégique, et qu’un champ de bataille ne se compare rien à une belle et fraîche pelouse.

Le colonel chargé de cette mission balaya les objections. Cette brouette était une arme de guerre !

Les jeunes militaires du fort de Sainte-Foy furent choisis d’office pour la tester en situation réelle lors d’une manoeuvre de haut vol. Une partie de la caserne jouerait le rôle des affreux Prussiens et l’autre celui des fiers combattants français.

Et les voilà partis pour un après-midi explosif où l’arme de guerre secrète révéla des atouts… encore plus secrets.

Numéro 3.

« Une leçon de maintien ».

Public : tout public.

Dans les salons distingués de Paris, un professeur de danse enseigne à la bonne société la façon de tourner et virevolter avec grâce en vue de briller lors des soirées où la danse était de rigueur.

Il avait malheureusement hérité des éléments les moins souples et les plus maladroits qui soient. Et même s’ils y mettaient de la bonne volonté, leur progression était loin de répondre à ce qu’on appellerait de la danse.

L’une de ses élèves en eut bientôt de ces tournoiements. Elle voulait apprendre à faire des « moues ».

Les autres de renchérir. La grande mode à Paris, c’était les grimaces.

C’est ainsi que, de nos jours, les demoiselles séduisent les beaux garçons, affirma la plus hardie de l’équipe. Plus les grimaces étaient affreuses, et plus « l’heureux élu » en serait chaviré d’amour.

C’était du moins ce que la rumeur rapportait.

Et voilà notre professeur de danse obligé de se transformer en professeur de grimaces pour une leçon de maintien d’un nouveau style.

Numéro 4.

« L’école des fées »

Genre : conte pour enfants.

Description dans le module « boutique », catégorie « histoire pour enfants ».

Numéro 5.

« Vacances à la campagne ».

Public : adolescent et adulte.

Genre : roman.

(N. B. En cours d’édition)

Numéro 6.

« Un paysan penaud »

Public : adolescent et adulte.

Présentation dans le module « boutique », catégorie « histoires insolites ».

Numéro 7.

La série « Clémentine la petite savante ».

Une série de neuf histoires à destination des enfants. L’héroïne, Clémentine, est une petite fille qui veut devenir une savante. Elle entreprend les inventions les plus acrobatiques qui lui passent par la tête, ce qui engendre parfois des catastrophes.

Genre : contes pour enfants.

Description de chaque histoire dans le module « boutique », catégorie « histoire pour enfants ».

Numéro 8.

« Poupeline et le mystère des oeufs perdus ».

Public : pour enfants.

Description dans le module « boutique », catégorie « histoire pour enfants ».

Numéro 9.

« Un aimable vaurien ».

Public : adolescent et adulte.

N. B. En cours de réédition.

Numéro 10.

« Un chamarier bien gras. »

Public : adolescent et adulte.

N. B. Cette histoire fut honorée d’un premier prix lors d’un concours littéraire.

(En cours de réédition).